fév 13, 2015

Voyages, voyageurs et Amérique centrale : une (re) lecture pluridisciplinaire (XIXe-XXe siècle)

Vous trouverez en fichier attaché (Viajeros en América Central – Programa ) le programme d’une journée d’étude autour du thème : « Voyages, voyageurs et Amérique centrale : une (re) lecture pluridisciplinaire (XIXe-XXe siècle) ».

Date : Mercredi 25 Mars 2015
Heures : 9h à 18h
Lieu : Maison de Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA) Salle 2
10, Esplanade des Antilles, 33607 Pessac

fév 13, 2015

Rencontre-débat : « Les problèmes économiques et sociaux contemporains à Cuba »

Dans le cadre du séminaire « les problèmes économiques et sociaux contemporains à Cuba » (CEMI-EHESS), Rémy Herrera, économiste au Centre d’Économie de la Sorbonne (CES), interviendra sur le thème suivant: « Les relations Etats-Unis – Cuba : hier, aujourd’hui, demain »

Date : du mardi 17 février 2015
Heures : 15h à 17h.
Lieu : 105 Boulevard Raspail, salle 6

Leleu Jérôme, Doctorant en Sciences Economiques à l’EHESS (TSD) sous la direction de Jacques Sapir.
Spécialité: Cuba, système de direction économique.

fév 13, 2015

Session de formation : « Futurs de villes. Continuités et changements de paradigme »

Une session de formation aura lieu sur le thème : « Futurs de villes. Continuités et changements de paradigme ».

Date : Jeudi 19 mars et vendredi 20 mars 2015 à Paris

Animé par Georges Amar, Isabelle Baraud-Serfaty, Anne Charreyron Perchet, Jean Haëntjens, Hugues de Jouvenel, Paul Lecroart, Gérard Magnin, Morgan Poulizac

OBJECTIFS
L’aménagement du cadre urbain s’est imposé comme un enjeu économique, social, écologique et politique de tout premier plan. Cette prise de conscience est affirmée à la fois par le dynamisme des métropoles, les réformes des collectivités territoriales engagées par de nombreux pays européens et la production académique.

La mutation qui est engagée déroute par son aspect foisonnant. L’ouverture des possibles urbains se joue simultanément sur les modèles économiques, les modes de vie, les systèmes de mobilité, les systèmes énergétiques, les politiques culturelles et modes de gouvernance.

L’objectif de cette session est de fournir aux acteurs impliqués dans la production du cadre urbain (collectivités, entreprises, professionnels de l’urbanisme) des clefs de lecture pour comprendre les principales lignes de force de cette mutation.

L’INVENTION DE L’ÉCO-URBANISME : ENTRE CONTINUITÉS ET OUVERTURE DES POSSIBLES
• Les continuités : réseaux, formes urbaines, représentations, structures politiques…
• L’ouverture des possibles : modèles économiques, systèmes de mobilité, systèmes énergétiques, modes de vie, modes de gouvernance…
• La ville durable, itinéraire très sinueux d’une utopie
• Les modèles de villes durables : ville résiliente, ville éco-responsable, smart city, ville créative, ville loisir, ville hypermobile…
• Les attentes et les logiques derrière les modèles
• La ville patchwork : compromis attentiste ou transition vers d’autres « modes de ville » ?
• Résonances et changements de paradigme : quelques exemples

VILLE INTELLIGENTE ET INNOVATION URBAINE
• Pourquoi les grands acteurs du numérique s’intéressent-ils aux villes ?
• Les principaux champs d’application des technologies numériques : systèmes de mobilité, systèmes énergétiques, compréhension et gestion des systèmes urbains, innovations sociales, gouvernance numérique…
• Les tentations de la « numérisation des villes » : le techno-solutionnisme, le salut par le big data…
• Pouvoir numérique et pouvoir politique
• Comment urbaniser le numérique ?

LES VILLES EN PREMIÈRE LIGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
• Pourquoi les villes sont en première ligne dans la transition énergétique
• Les enseignements tirés des initiatives menées par les villes du réseau Energy Cities
• Les points clefs de la transition énergétique dans les villes :
– Le renforcement des capacités d’action locale
– La connaissance des ressources et des flux des territoires
– De nouvelles façons de penser la question financière
– L’invention d’une nouvelle gouvernance locale
– L’aménagement du territoire pour réduire les consommations énergétiques

LA VILLE RÉSILIENTE

• Définitions (de quelle résilience parle-t-on ?)
• La montée en puissance du concept de résilience (des « Villes en transition » aux villes mondiales)
• Incidences sur les méthodes de management et de gouvernance
• Incidences sur la conception des systèmes urbains
• Exemples de Vierzon, Copenhague, Rotterdam, New York…

LES CHANGEMENTS DE PARADIGME : DE LA MOBILITÉ À L’URBANITÉ
• Pour une prospective créative
• La notion de changement de paradigme (paradigm shift)
• Le cas de la mobilité :
– foisonnement et hybridation des modes
– le rapport au temps
– la notion de reliance
– la notion d’ars mobilis
• Application à d’autres changements de paradigme (l’énergie, l’activité, la culture…)
• Le défi de l’urbanité (ars urbanis) ?

LA VILLE DE DEMAIN SERA-T-ELLE ENCORE GRATUITE ?
• Les trois payeurs traditionnels de la ville
• Les quatre menaces à la gratuité de la ville
• La tentation de la privatisation et le défi de la coproduction
• L’importation des nouveaux modèles économiques issus du numérique via la « ville intelligente »

LES CHANGEMENTS DE PARADIGME EN ACTION
• De la voie rapide urbaine à la rue, un changement de modèle ? Cas de Portland, Séoul, New York
• Crises, déclics et changements de cap : cas de Copenhague, Malmö, Medellin, Hambourg
• Nouveaux modèles urbains et inerties (cas de l’Est parisien)

Pour plus d’informations précises : https://www.futuribles.com/fr/base/agenda/futurs-de-villes-continuites-et-changements-de-par/

fév 13, 2015

Conseil régional de Franche-Comté / Appel à projets solidarité internationale 2015

En 2006, le Conseil régional de Franche-Comté, met en place un fonds régional de solidarité internationale doté de 100 000 € pour appuyer les associations régionales menant des actions de solidarité internationale, pour défendre les droits fondamentaux d’accès à l’eau, à l’alimentation, à l’éducation, à la santé, et à la culture, afin de renforcer l’autonomie et l’indépendance des partenaires au développement et participer à un développement durable.

Ce dispositif a pour objectifs d’accompagner les acteurs associatifs de la solidarité internationale implantés en Franche-Comté dans le développement de projets structurants et durables en faveur des pays en développement ou émergents (hors Europe et OCDE), et de contribuer au dynamisme et à l’ouverture à l’international des acteurs et habitants ici et là-bas et à participer à la valorisation des savoirs et savoir-faire franc-comtois dans le monde.

Depuis cette date, en 9 ans, 160 associations ont été aidées pour la réalisation de leur projet par des subventions du Conseil régional pour un montant de 1 000 € à 10 000 € apportant ainsi la caution de la Région, effet levier pour des demandes financières auprès d’autres partenaires. Les appels à projets ont été dotés de 100 000 € à 155 000 € pour répondre en moyenne à 50 associations régionales par an, les actions achevées permettant l’émergence de nouvelles associations.
En 2015, le Conseil régional de Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse (RMC), a souhaité ouvrir un fonds de Solidarité internationale d’un montant total de 330 000 € pour :

– un appel à projets pour les thématiques « Agroalimentaire, Formation, Santé, Culture, Éducation au développement, énergie », doté de 80 000 € ;

– un appel à projets « Eau et assainissement », avec l’Agence de l’eau RMC, afin de mutualiser les moyens financiers et apporter de la cohérence aux projets, doté de 250 000 €.

L’appel à projets est ouvert à tous les pays listés par la Commission d’Aide au Développement de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), soit les pays en développement et émergents d’Afrique francophone et anglophone, du Moyen Orient, d’Amérique Centrale et du Sud, d’Asie, des Balkans et d’une partie de l’Europe de l’Est. Les projets concernant les zones de coopération solidaire de la Région Franche-Comté seront étudiés avec une attention particulière : Maroc (Province de Ouarzazate), Sénégal (Région de Kolda).

Ce dispositif permet également de soutenir l’éducation au développement durable et la mise en place d’événements relatifs à la solidarité internationale en Franche-Comté.

Cette année, les dossiers de candidature doivent être impérativement déposés le lundi 23 mars 2015 au plus tard (délai de rigueur).

– Télécharger ici le règlement des appels à projets : http://www.cercoop.org/IMG/pdf/reglement_appel_a_projets_2015_-_region_fc-2.pdf
– Télécharger ici le dossier de candidature pour les projets de solidarité internationale : formulaire_de_demande_de_subvention_2015_solidarite_internationale_crfc_vf-2
– Télécharger ici le dossier de candidature pour les projets « Eau et Assainissement » : formulaire_de_demande_de_subvention_2015__eau-assainissement-2

Plus d’informations et contact :
Conseil régional de Franche-Comté
Service Coopération et solidarité internationale
Christine Garnier, Chef du Service
Courriel : christine.garnier@franche-comte.fr
Page dédiée à la coopération et à la solidarité internationale de la région Franche-Comté :http://www.franche-comte.fr/politiques-actions/pour-son-territoire/europe-international/cooperations-et-solidarites.html

fév 13, 2015

Bulletins-electroniques.com. Veille technologique internationale. Un service ADIT / Ministère des Affaires étrangères et du Développement international

Politique de la recherche
Coopération scientifique entre l’Allemagne et Israël : deux nouveaux centres Minerva

Santé
Un nouveau laboratoire de haute sécurité biologique à Berlin
Une substance végétale contre une tumeur du cerveau

Environnement
Carbo-Iron : un traitement in situ des nappes phréatiques polluées par additifs
Le Filtre V-EcoTech, une technologie écologique de traitement des eaux souterraines

Energie
La production d’énergie respectueuse de l’environnement grâce à des systèmes insulaires
Nouvelle étude sur le rôle de la biomasse dans les systèmes énergétiques futurs

Electromobilité
Développer l’électromobilité à l’aide des TIC

TIC
Des applications « Big data » pour les institutions et les PME
Bases de données : près de 40.000 failles découvertes par des étudiants sarrois
Voir ici pour la version électronique : http://www.bulletins-electroniques.com/be_allemagne_690.htm

Politique de la recherche
Coopération scientifique entre l’Allemagne et Israël : deux nouveaux centres Minerva
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77883.htm

Santé
Un nouveau laboratoire de haute sécurité biologique à Berlin
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77884.htm

Santé
Une substance végétale contre une tumeur du cerveau
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77885.htm

Environnement

Carbo-Iron : un traitement in situ des nappes phréatiques polluées par additifs
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77886.htm

Environnement
Le Filtre V-EcoTech, une technologie écologique de traitement des eaux souterraines
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77887.htm

Énergie
La production d’énergie respectueuse de l’environnement grâce à des systèmes insulaires
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77888.htm

Énergie
Nouvelle étude sur le rôle de la biomasse dans les systèmes énergétiques futurs
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77889.htm

Electromobilité
Développer l’électromobilité à l’aide des TIC
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77890.htm

TIC
Des applications « Big data » pour les institutions et les PME
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77891.htm

TIC
Bases de données : près de 40.000 failles découvertes par des étudiants sarrois
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77892.htm

Pour plus de détails sur le numéro, voir : http://www.bulletins-electroniques.com/

fév 11, 2015

Appel à candidatures et règlement des prix du meilleur article de l’Institut Europlace de Finance

Appel à candidatures et règlement des prix du meilleur article de l’Institut Europlace de Finance.

Article I
Il est institué des prix du meilleur article de l’Institut Europlace de Finance (EIF). Ces prix sont destinés à récompenser les publications en finance des chercheurs et des enseignants-chercheurs exerçant en France parues dans l’une des revues suivantes :
Econometrica
Finance and Stochastics
Journal of Economic Theory
Journal of Finance
Journal of Financial Economics
Journal of Financial and Quantitative Analysis
Mathematical Finance
Review of Economic Studies
Review of Finance
Review of Financial Studies
Le jury est constitué des membres du Conseil scientifique de l’EIF.

Article II
Les prix du meilleur article de l’Institut Europlace de Finance sont au nombre de deux :
Prix du meilleur article en finance,
Prix du meilleur article sur un sujet d’actualité.

Article III
Les prix sont attribués tous les ans. Pour la session 2015, sont éligibles tous les articles écrits ou co-écrits par des chercheurs et enseignants-chercheurs exerçant en France et publiés en 2014 (date de la sortie papier) dans l’une des revues de la liste ci-dessus. La publicité de ce prix est faite par l’intermédiaire de l’EIF.

Article IV
Chacun des Prix 2015 est doté par Groupama AM d’un montant de 5 000 Euros et sera remis au cours du 8th Financial Risk International Forum qui se tiendra les 30 et 31 mars 2015. Si aucun des travaux soumis ne correspond à ses attentes, le jury peut renoncer à attribuer le prix.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 20 février 2015 auprès de Karol Alhaire (karol.alhaire@europlace-finance.com). Les candidats devront transmettre par mail à cette adresse, un exemplaire de la publication concernée, ainsi qu’un résumé (en français) d’une page maximum présentant et discutant les principaux résultats du travail soumis. Ce résumé devra bien mettre en perspective l’intérêt du travail pour l’industrie financière au sens large. Le mail comportera, en objet, la mention « Prix EIF 2015″.

fév 11, 2015

Newsletter climat Iddri / IDDRI Climate Newsletter

Chronique
Négociations climat de Genève : que faut-il en attendre ?
EN DIRECT DE GENÈVE – THOMAS SPENCER – 8 FÉVRIER 2015
L’objectif de la session de négociations qui se déroule à Genève du 08 au 13 février 2015 est de « nettoyer » et clarifier le texte sur lequel les Parties se sont entendues à l’issue de la COP20 à Lima en décembre 2014. Il apparaît en effet nécessaire d’en supprimer les concepts redondants, de structurer les différentes options présentées et de définir les décisions politiques clés qui restent à prendre. Au terme de cette session de négociations, un texte « propre » devrait ainsi pouvoir être proposé, qui pourra constituer la version « draft » du futur accord climatique. Il ne faut néanmoins pas attendre d’apports significatifs à ce moment du processus menant à Paris en décembre.
Lire la suite ici : http://www.blog-iddri.org/2015/02/08/negociations-climat-de-geneve-que-faut-il-en-attendre/

De Lima à Paris : vers un nouvel accord global sur le climat
SANI ZOU – 6 FÉVRIER 2015
Dans cet article publié par l’International Centre for Trade and Sustainable Development (ICTSD), Sani Zou (chercheure Finance climat à l’Iddri) dresse un état des lieux des différents éléments qui pourraient être intégrés au futur accord sur le climat : forme juridique de l’accord, objectifs d’atténuation du changement climatique, adaptation au changement climatique, financement de la lutte contre le changement climatique, transparence des contributions des Parties à la Convention Climat, participation d’acteurs non étatiques aux efforts de lutte contre le changement climatique et à leur financement.

Lire la suite ici : http://www.blog-iddri.org/2015/02/06/de-lima-a-paris-vers-un-nouvel-accord-global-sur-le-climat/

Équité et différenciation dans le futur régime climatique
MICHAEL ZAMMIT CUTAJAR – 2 FÉVRIER 2015
Dans le régime climatique, équité et différenciation constituent les deux faces d’une même médaille, des concepts symboliques impliquant une comparaison entre pays. Leur appréhension ne peut passer par la seule logique. Ils sont porteurs d’une charge politique et émotionnelle touchant aux perceptions de l’identité nationale forgées par l’histoire et les mythes populaires, et profondément ancrée dans les attitudes des négociateurs. Pour ces raisons, toute modification des approches conventionnelles de ces concepts – déjà visible dans l’Appel de Lima pour l’action pour le climat (Lima Call for Climate Action) – doit s’appuyer sur un processus prudent, pragmatique et intelligible.
Lire la suite ici : http://www.blog-iddri.org/2015/02/03/equite-et-differentiation-dans-le-regime-emergent-du-changement-climatique/

Événement

Conférence Make It Work sur les politiques climatiques et énergétiques en Amérique latine
CONFÉRENCE – 8 AVRIL 2015, PARIS
Une conférence organisée par l’Iddri, dans le cadre de l’initiative Make It Work, à Sciences Po, en présence de Ricardo Lagos, ancien Président de la République du Chili (2000-2006), et Alicia Barcena, secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) ; un débat modéré par Teresa Ribera, directrice de l’Iddri. Cette conférence apportera des perspectives en provenance d’Amérique latine à la fois sur les politiques climatiques et énergétiques et sur les questions de développement et de cohésion sociale dans cette région du monde.
Lire la suite ici : http://www.blog-iddri.org/2015/02/02/conference-make-it-work-sur-les-politiques-climatiques-et-energetiques-en-amerique-latine/

fév 11, 2015

Invitation : Séminaire « Quels contenus l’école doit-elle transmettre ?

La Fondation Gabriel Péri a le plaisir de vous inviter à un séminaire autour du thème : « Quels contenus l’école doit-elle transmettre. Les enseignements artistiques ? »

Avec Pierre Sauve, Professeur d’IUFM honoraire.

Date : Jeudi 12 février 2015
Heure : 18h30
Lieu : Salle des 3 Consuls
Société d’encouragement de l’industrie nationale
4, place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris
Métro Saint-Germain des Prés, ligne 4
Plan d’accès : https://www.google.fr/maps/place/Soci%C3%A9t%C3%A9+d%27Encouragement+pour+l%27Industrie+Nationale/@48.855906,2.333264,15z/data=!4m2!3m1!1s0x47e671d82e989819:0xe2f403c873bdfed1

Entrée libre. Le nombre de place étant limité, merci de vous inscrire par mail à l’adresse suivante : inscription@gabrielperi.fr.

Présentation :

Lorsque les Arts Plastiques qui s’appelaient alors « dessin » ont été introduits dans l’instruction publique à l’époque napoléonienne, c’était en réponse à une nécessité économique, celle des manufactures qui produisaient des objets nouveaux. Mais curieusement son inscription s’est faite au sein des arts d’agrément au même titre que la danse. Cette discipline a de ce fait un fondement original, celui de l’ambivalence entre finalité culturelle et finalité professionnelle qui la marquera longtemps.

Les évolutions au XXème siècle, avec notamment la création d’un ministère de la Culture, ont mis en avant de différentes manières l’argument d’expression côtoyant et s’affrontant à l’argument scientifique jusqu’aux années 70. Les années post 68 après l’effervescence du « tout créatif » voient la naissance d’une didactique de la discipline. Aujourd’hui « Histoire des Arts » et « parcours culturels » introduisent de profonds changements dans l’enseignement des Arts Plastiques. Cet exposé tentera d’en dégager les enjeux.

Pour plus d’informations, voir : http://www.gabrielperi.fr/

fév 10, 2015

Appel à contributions Séminaire international sur les « 7 thèses erronées sur l’Amérique latine »/25-26 juin, Mexico

Nous avons le plaisir de vous transmettre un appel à contributions pour le séminaire international de réflexion autour de l’ouvrage de Rodolfo Stavenhagen « 7 thèses erronées sur l’Amérique latine » (flyer-carta). Ce séminaire aura lieu les 25-26 juin au Colmex.

fév 10, 2015

Afrique : Les services météorologiques et climatiques soutiennent le développement durable en Afrique

L’AMCOMET vous informe que la troisième séance de la Conférence ministérielle africaine sur la météorologie sera accueillie par le gouvernement du Cap-Vert du 10 au 14 février

PRAIA, Cap-Vert, 9 février 2015/ — Les ministres en charge de la météorologie en Afrique se rencontrent pour coordonner et accélérer les efforts régionaux déployés en vue de renforcer la résistance face aux phénomènes météorologiques extrêmes et de s’adapter au changement climatique.

La troisième séance de la Conférence ministérielle africaine sur la météorologie (African Ministerial Conference on Meteorology, AMCOMET) (http://www.wmo.int/amcomet) sera accueillie par le gouvernement du Cap-Vert du 10 au 14 février. Cette réunion de l’AMCOMET sera essentiellement axée sur l’amélioration des services météorologiques et climatiques, dont l’importance est vitale pour la sécurité alimentaire, la gestion de l’eau, la réduction des risques de catastrophe et la santé, ainsi que pour certains secteurs économiques essentiels tels que, notamment, ceux des transports, de l’énergie et du tourisme.

« Il est important que chaque pays africain participe aux efforts collectivement déployés en faveur d’un développement socio-économique propre à transformer le continent, afin de contribuer ainsi à la construction de l’Afrique que nous voulons, telle que celle-ci est envisagée dans l’Agenda 2063 de l’Union africaine », souligne Son Excellence Rhoda Peace Tumusiime, Commissaire de l’Union africaine pour l’économie rurale et l’agriculture.
« Les services météorologiques et hydrologiques nationaux jouent un rôle crucial dans le soutien apporté au développement durable. On prend, aujourd’hui, de plus en plus conscience des avantages socio-économiques dont peuvent faire bénéficier des services météorologiques et climatiques », indique le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), Michel Jarraud.
Les ministres discuteront de la stratégie africaine intégrée pour la météorologie (services météorologiques et climatiques), dont l’un des objectifs est de renforcer le niveau de reconnaissance et de financement des SMHN. Ils approuveront la création d’un nouveau centre climatique régional pour l’Afrique centrale en vue de consolider les capacités de recherche et de prévisions. Les ministres passeront également en revue certaines contributions émanant de la communauté météorologique au sujet d’une politique et d’une stratégie spatiales panafricaines.
« La connaissance, la recherche et l’innovation constituent chacune des composantes essentielles de la compétitivité de l’économie africaine et de notre capacité à relever les défis sur le plan de la météorologie, de l’eau et de l’énergie », précise Antero Veiga, ministre cap-verdien de l’Environnement, du Logement et de la Planification territoriale.
« Les récentes inondations dévastatrices survenues dans de nombreuses parties de l’Afrique, notamment en Afrique australe, ont, une nouvelle fois, mis en évidence à quel point les phénomènes d’ordre météorologique pouvaient saper et perturber le développement social, politique et économique », tient à rappeler Saviour Kasukuwere, ministre zimbabwéen de l’Environnement, de l’Eau et du Climat, et président sortant de l’AMCOMET. « Aucun doute n’est permis sur ce point : les caprices de la météo et du climat joueront un rôle de tout premier plan dans la mise au point du programme de développement de l’Afrique. Cela nécessite une approche collective, une certaine communauté de vues fondée sur la vision partagée de l’adaptation au changement climatique de notre continent bien-aimé, et cela exige également de véritables partenariats et un solide engagement. »

Distribué par APO (African Press Organization) pour la Conférence Ministérielle Africaine sur la Meteorologie (AMCOMET).
Notes à l’intention des rédacteurs
Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site suivant : http://www.wmo.int/amcomet/
Pour toute demande émanant des médias (radio, TV entretiens et photos), veuillez vous adresser par courriel à :
Mme Josiane Uwantege : josiane@duniamedia.ch +238 58 62 467
M. Michael Williams : mwilliams@wmo.int ; ou par tél. au : +41 22 730 8315
Mme Carol Jilombo : Jilomboc@africa-union.org

SOURCE : African Ministerial Conference on Meteorology (AMCOMET)

Pages :«1...44454647484950...358»

Archives