mar 9, 2015

Rencontre « Chili, un présent politique encore marqué par un passé dictatorial »

Dans le cadre de son Observatoire de l’Amérique latine, la Fondation Jean-Jaurès vous invite à une rencontre consacrée au Chili, autour de la thématique : « Chili, un présent politique encore marqué par un passé dictatorial »
Un documentaire réalisé par Jorge Reyes, « Avenue des Amériques », sera diffusé à 19h suivi d’un débat autour de Jorge Reyes, Carlos Ominami (président de la Fondation chilienne Chile 21 et ancien ministre) et de Jean-Jacques Kourliandsky (directeur de l’Observatoire de l’Amérique latine et chercheur à l’IRIS).

Vu le nombre limité de places, il est vivement conseillé d’indiquer votre participation. Merci d’avance.

Date : mardi 17 mars
Heure : à partir de 18h30
Lieu : L’accès à la Cité Malesherbes se fait au niveau du 59, rue des Martyrs (métro Pigalle) par une des deux petites grilles noires latérales (appuyer sur le « P » du digicode ou, si besoin, le code est : 6345).

mar 9, 2015

Association ADAL – Participation activités scientifiques

L’association ADAL (Analyse des Discours de l’Amérique Latine) a le plaisir de vous inviter à participer à ses activités scientifiques.

Dans ce cadre, vous pouvez proposer une thématique ou des questions théoriques et méthodologiques à discuter au sein d’une séance du séminaire ADAL, mais également présenter vos travaux de recherche. Notre association a été conçue pour favoriser les échanges et la diffusion des travaux sur les discours politiques ayant trait à l’Amérique latine. Nous vous invitons donc à nous faire part de toutes vos envies et suggestions à l’adresse suivante : morgandonot@yahoo.fr

Nous invitons par ailleurs toutes les personnes et institutions intéressées par nos activités à nous contacter et à visiter notre site : http://www.adalassociation.org/fr/.

Si vous souhaitez devenir membre de l’association ADAL ou renouveler votre adhésion, il vous suffit de compléter le bulletin d’adhésion 2015 : http://www.adalassociation.org/fr/association-adal/devenir-membre.

Les activités de l’association ADAL étant financées par les cotisations des membres, n’hésitez pas à nous soutenir !

Au plaisir de vous compter parmi nous,

Association ADAL
Analyse des discours de l’Amérique latine
http://www.adalassociation.org/fr/

mar 9, 2015

Vient de paraître : « Les autorités locales dans la gestion des crises »

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de la nouvelle étude de Cités Unies France : « Les autorités locales dans la gestion des crises », éditée en février 2015.

Ce travail explore le rôle de la gouvernance locale dans les zones de crise et dans les pays à États fragiles. Elle est l’aboutissement d’une réflexion menée depuis plus de 17 ans au sein de Cités Unies France. Deux constats paradoxaux ont progressivement fait émerger et ont structuré la réflexion de Cités Unies France à ce sujet : les autorités locales, de par leur proximité et leur légitimité, sont en première ligne lors de l’éclatement d’une crise sur leur territoire ; pourtant, le système humanitaire qui intervient pour soutenir les zones affectées, les laisse de côté. L’expérience accumulée et le constat des limites des systèmes existants ont conduit Cités Unies France à définir une nouvelle approche pour les situations de post-crise qui suivent les périodes d’urgence et qui peuvent, malheureusement, durer dans le temps. Nous présentons et proposons dans cette monographie, entre autres choses, une nouvelle approche l’on pourrait définir « locale et généraliste ». Une aide financière et technique destinée au soutien de la gouvernance locale et urbaine.
Pour Cités Unies France, convaincue du rôle crucial des autorités locales dans le développement du monde, il est urgent de mettre au cœur de l’agenda mondial le lien évident entre les questions de crise et les questions de développement afin que le rôle des autorités locales dans le processus global de gestion des risques et des crises puisse être compris, reconnu, valorisé et développé.
Cet ouvrage présente cette thématique de réflexion : forte des expériences de fonds de solidarité que CUF a créé il y a près de 20 ans, l’association est persuadée que les autorités locales doivent être bien plus qu’impliquées dans le processus de gestion de crise – elles doivent en devenir les chefs de file.
Roland Ries, Président de Cités Unies France, ainsi que l’équipe du pôle Programmes d’urgence, se joignent à moi pour remercier les collectivités territoriales ayant contribué à la réalisation de ce document.

Si vous souhaitez vous procurer cet ouvrage, vous trouverez ci-joint un bon de commande, à retourner à Katarina Fotic, k.fotic@cites-unies-france.org, fax 01 53 41 81 41. Vous pouvez également le commander directement en ligne à l’adresse suivante sur notre site : http://www.cites-unies-france.org/Les-autorites-locales-dans-la.

Pour d’autres détails, voir ce PDF : CRISES_Flyer2015_2

mar 9, 2015

Offre : Poste de chercheur en sociologie au Colegio de México

Nous avons le plaisir de vous informer qu’un poste de chercheur en sociologie au collègue de Mexique est ouvert. Il n’est pas indispensable d’être spécialiste ni de Mexique, ni de l’Amérique latine.

Pour plus d’informations sur le profil, se reporter à ce lien : http://ces.colmex.mx/convocatorias/convocatoria-plaza-2015

mar 2, 2015

Offre de stage intitulé : « Appui à la réalisation d’études sur le financement du développement »

Épargne sans frontière lance une offre de stage intitulé : « Appui à la réalisation d’études sur le financement du développement »

Pour plus d’informations, voir ce PDF : ESF_Stage_2015_Etudes_financement_développement-1

mar 2, 2015

Séminaire : « Jeunes chercheurs américanistes »

agenda des actions africaines en région parisienne de mars 2015 – Pour éviter mes courriels : faire STOP – Si vous souhaitez recevoir cet agenda régulièrement chaque début de mois, sachez qu’il est gratuit : il suffit de m’autoriser à vous le transmettre jp.vanhoove@wanadoo.fr – Si vous pouvez le retransmettre à vos amis c’est encore mieux : voir aussi à la fin de ce document

Anniversaire, commémoration, journées mondiales …
le 6 mars : Fête nationale du Ghana
le 7 mars 1956, signature de l’indépendance du Maroc
le 8 mars : Journée internationale de la femme
le 12 mars : Fête Nationale de l’Ile Maurice
du 15 mars au 21 mars : semaine nationale d’éducation contre le racisme
le 20 mars : Proclamation de l’indépendance de la Tunisie (1956)
le 21 mars : Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

le 29 mars 1947 éclate une insurrection dans la colonie française de Madagascar. La répression va provoquer des dizaines de milliers de victimes. Conférences « crimes et massacres coloniaux » : Madagascar : 1947 le massacre occulté. En 1947, Madagascar est une colonie française dotée d’une assemblée élue, aux pouvoirs limités. Le refus obstiné des autorités françaises de modifier le joug pesant sur les populations provoqua une révolte nationaliste le 29 mars 1947. La répression est impitoyable. Les autorités envoient à Madagascar un corps expéditionnaire de 18 000 hommes, qui sera porté à 30 000 hommes. L’armée française opère une répression aveugle : exécutions sommaires, torture, regroupements forcés, incendies de villages. Elle expérimente une nouvelle technique de guerre « psychologique » : des suspects sont jetés vivants d’un avion afin de terroriser les villageois de leur région.

jusqu’au 2 mars 2015 : 10e édition de la Semaine Anticololoniale et Antiraciste organisé par « Sortir du Colonialisme » – Rens. Sortir du colonialisme, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11è, reseauanticolonial@gmail.com jzl2805@gmail.com www.anticolonial.net Programme complet de la 10ème édition ici : http://anticolonial.net/spip.php?article2977

du samedi 14 au 22 mars : 12e Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs sur le thème cette année : « Poètes insurgés des Afriques et d’Ailleurs » Nous offrons une tribune aux poètes insurgés de la négritude, de la néo-négritude et de tous autres horizons esthétiques. Le festival s’ inscrit dans des lieux très divers entre Belfort et Paris. Il est placé sous le haut patronage de Martial Sinda, premier poète de L’ AEF(Afrique Equatoriale Française). Il rendra hommage à la fois aux dix ans de la disparition du poète de renom Jacques Rabémananjara et aux soixante ans de la publication du « Premier chant du départ » (éditions Seghers) de Martial Sinda. Le festival est présidé par le poète Thierry Sinda auteur de l’ « Anthologie des poèmes d’ amour des Afriques et d’ Ailleurs » (Orphie, 2013) et animé par le metteur en scène Moa Abaïd. – avec Denise Chevalier, Houria, Romuald Chery, Amadou Elimane Kane, Jean-Marie Blanche, Nadia Guerbas, Habib Osmani, Evelyne Pèlerin Ngo Maa, Sophie Cerceau, Evelyne Tran, Jean-Baptiste Tiémélé, Raoul-Philippe Danaho, Victor M. Hountondji, Marie-France Danaho, Ferdy Jaofera, Francine Ranaivo, Laurent Fonlladosa, Jaime Galdos ,Antsiva, Hanitr’Ony, Alain-Alfred Moutapam, Nana Youla Yansane, Deva Koumarane, Ferdy Ajax, Danial Illemay, Ines Ouelasti, Iverlene Worrell-Diallo, Enide Darius Gordien, Solal Valentin, et Thierry Sinda. Rens. Thierry Sinda , Président du Printemps des Poètes des Afriques et d’ Ailleurs 06 10 01 95 25 poetesdesafriques@voila.fr http://neonegritude33.afrikblog.com/

Actions situées à Paris (75)
jusqu’au 12 juillet 2015, tous les jours, sauf le mardi et le jeudi, de 11h à 19h15 : L’Art de manger, Rites et traditions : exposition consacrée aux rites et aux traditions présidant à la préparation et à la consommation de nourritures en Afrique, en Insulinde et en Océanie. Des installations de l’artiste franco-béninois Julien Vignikin, qui s’interroge dans ses oeuvres sur les questions liées à la «malbouffe » et à l’accès à l’alimentation dans le monde, donnent à l’exposition une dimension contemporaine en abordant l’une des préoccupations majeures de nos sociétés. – Lieu : musée Dapper – 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è – Rens. 01 45 02 16 02 / 01 45 00 07 48. comexpo@dapper.fr www.dapper.com.fr

jusqu’au 31 mai du mardi au vendredi de 10h à 17h30, samedi et dimanche de 10h à 19h : Exposition temporaire Fashion Mix : Entre parcours personnels et histoire de la mode, Fashion Mix raconte une autre histoire de l’immigration, celles d’hommes et de femmes, artisans, créateurs, contribuant à faire la renommée de Paris, capitale internationale de la mode.- Tarif : 6€ – Lieu : Musée de l’histoire de l’immigration, 293, avenue Daumesnil, Paris 12è, M° Porte Dorée – Rens. 01 53 59 64 30 reservation@histoire-immigration.fr http://www.histoire-immigration.fr/

jusqu’au 26 avril, du mardi au dimanche de 13h à 18h30, le samedi de 11h à 18h45, nocturne gratuite le mercredi jusqu’à 20h30 : Exposition des photographies de Pieter Hugo : Après les portraits spectaculaires pris au Nigeria ou au Rwanda, il se concentre aujourd’hui sur l’Afrique du Sud et se focalise sur l’intime dans «Kin» (les proches). Ce projet, réalisé sur huit ans d’une quarantaine de grands formats, des natures mortes, des paysages et surtout des portraits, fruits de la réflexion du photographe sud-africain. Pieter Hugo a entamé ce travail après être devenu père. En effet, à travers ces clichés, cet Afrikaner né en 1976 au Cap, se pose des questions sur son identité, sur la représentation des hommes, sur la couleur de peau et l’humanité dans cette Afrique du Sud post-apartheid, où il va devoir élever ses deux enfants. – Tarif 7€ , 4€ – lieu : Fondation Henri CartierBresson, 2 impasse Lebouis, Paris 14è, M° Gaité ou Edgerd Quinet – Rens. 01 56 80 27 00 Ambassade d’Afrique du Sud 01 53 59 23 23 contact@henricartierbresson.org http://www.henricartierbresson.org

jusqu’au 8 mars du mardi au dimanche de 14h30 à 18h30 : Exposition : ADEN – Arthur Rimbaud… Enfer et paradis : Histoire de la cité-volcan antique d’Arabie et du lumineux poète en exil. La vie d’Arthur Rimbaud ; « poète Voyant » ayant quitté l’Europe en 1874, parcoure le monde et s’installe en 1880 sous l’implacable soleil d’Aden et en Abyssinie. 17 années de préparation pour une exposition d’exception : Documents, premières photographies albuminées des années 1850 – 1890, inédites et exclusives, ouvrages, cartes, plaques de verres peintes, photographies du XX ème siècle, gravures, étoffes, objets du café et ethnologiques et maquettes d’architectures et de paysages. Exposition complétée et enrichie de documents et objets. – Entrée 5€, 4€ – Lieu : Espace Reine de Saba, 30, rue Pradier, Paris 19è, M° Pyrénées, Buttes-Chaumont – Rens. : 01 43 57 93 92 reinedesaba2@orange.fr www.espacereinedesaba.org

dimanche 1er mars de 11h à 22h : Décolonisons ! Kanaky, Guyane, Guadeloupe, Corse, Pays Basque, Bretagne, Mayotte, Réunion, Martinique, Polynésie, … Projections, Débats, Musique, Buffet Kanak – Lieu : CICP 21 ter rue Voltaire, Paris 11è, M° Rue des Boulets – Dans le cadre de la semaine anticoloniale 2015 – Rens. : reseauanticolonial@gmail.com jzl2805@gmail.com www.anticolonial.net

dimanche 1er mars à 19h : Poétique de la résistance avec : JYB, Denis Pourawa (slam Kanaky), Lord Eraze (slam), Poètes haïtiens, Apkass et Poète tibétain – Lieu : Maison de la poésie,, 157 Rue Saint-Martin, Paris3è M° Rambuteau – Dans le cadre de la semaine anticoloniale 2015 – Rens. : reseauanticolonial@gmail.com jzl2805@gmail.com www.anti-colonial.net

lundi 2 mars de 14h à 16h : Conférence « des nationalités en papiers à Djibouti (1945-2004) » avec Simon Imbert-Vier, IMAF – Dans le cadre du séminaire « L’Etat documentaire et les mondes du papier en Afrique » organisé par Séverine Awenengo Dalberto (IMAF), Aïssatou Mbodj-Pouye (IMAF) et Richard Banégas (CERI) – Lieu : CERI, 56 rue Jacob, Paris 6è – Rens. sawenengo@yahoo.fr mbodj@cnrs.fr richard.banegas@sciencespo.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article432

lundis 2 et 16 mars jusqu’au 1er juin 2015 tous les 1er et 3e lundis du mois de 15h à 18h : Séminaire « Les Afriques dans la longue durée : acteurs, savoirs, pratiques (XVe-XXe siècle) ». Entre l’histoire dite « précoloniale », l’installation des systèmes coloniaux formels, à la fin du XIXe siècle, et les enjeux de la « postcolonialité », se déroule un temps long dans lequel se sont produites des interactions, voire des (re)créations, aussi bien entre « l’Afrique en Afrique » et « les Afriques d’ailleurs » qu’entre les sociétés africaines et les pouvoirs coloniaux, le tout dans des relations complexes de négociation, de dialogue et de confrontation. Les acteurs, africains ou coloniaux, les savoirs et les pratiques constituent autant de « lieux » à partir desquels se déploiera notre réflexion. Ainsi seront repris et reformulés des questionnements et des propositions sur lesquels nous travaillons depuis quelque temps, à partir, entre autres, de l’histoire de l’Afrique sous colonisation portugaise et de celle des mouvements panafricanistes, à la convergence des multiples Afriques. Lieu : IMAf, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article378

lundi 2 mars à 19h : Hommage à René Vautier : Projections et table ronde avec Henri Pouillot, président de Sortir du Colonialisme, Alain Ruscio, historien & Michel Lethomas, réalisateur, En partenariat avec la Coopérative les Mutins de Pangée Autour d’un choix de films de René Vautier : Afrique 50, Algérie en flammes, J’ai huit ans et De sable et de sang – Lieu : Espace Jean Dame 17 rue Léopold Bellan Paris 2è, M° Sentier – Dans le cadre de la semaine anticoloniale 2015 – Rens. : reseauanticolonial@gmail.com jzl2805@gmail.com www.anticolonial.net

mardi 3 mars et tous les mardis de 11h à 12h30 jusqu’au 2 juin 2015 : Séminaire Anthropologie des pratiques non savantes de l’archive en Afrique de Marie-Aude Fouéré, Maître de conférences à l’EHESS. Qu’est-ce qu’une « archive » dans le contexte des débats publics mondialisés sur l’histoire et la mémoire, où le droit de mémoire s’appuie de manière croissante sur la revendication d’un droit à l’archive ? Qui et qu’est-ce qui constitue l’archive ? Quelle forme prend-elle et quels effets engendre-t-elle ? Ce séminaire place l’accent sur la constitution, l’appropriation et les usages des archives en Afrique par des acteurs non historiens de métier dans des situations d’action collective. Il appréhende donc la pratique de l’archive comme action politique. Les concepts de « braconnage » de l’archive, d’« archivistique non savante » et d’« archives hors les murs » sont utilisés pour appréhender l’archive comme un objet manié, détourné, recyclé, bricolé, exposé, scripturalisé, oralisé, et enfin dématérialisé à travers lequel se donne à voir la production des consciences historiques et des subjectivités politiques. – Lieu : IMAF du blv Raspail, École des hautes études en sciences sociales (EHESS), 96 boulevard Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr – http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article373

mardis 3 et 17 mars jusqu’au 2 juin 2015, les 1er et 3e mardis du mois de 15h à 17h : Séminaire Crises politiques et guerres civiles en Afrique. Depuis environ un quart de siècle, plusieurs pays d’Afrique se sont enfoncés dans des crises politiques qui n’en finissent pas. Des États s’effondrent, des rébellions font la loi dans des provinces entières, exploitant des richesses nationales à grande échelle qu’elles tronquent contre des armes. Des groupes de terroristes sèment la terreur, sans que la communauté internationale puisse les empêcher de commettre leurs forfaits. Le séminaire de cette année s’attachera à comprendre ces phénomènes à partir des cas de figure. – Lieu : IMAf, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article375

mercredi 4 mars à 19h : Projection et débat autour du film « Daniel Ali, instituteur révolté dans l’Algérie coloniale » En présence de l’auteur-réalisateur et dans le cadre du Cycle de rencontre du Forum France-Algérie consacrée aux « Contributions des Français non-musulmans au combat anticolonialiste en Algérie » – Daniel Vérin, jeune instituteur français d’Algérie, prend fait et cause en 1954 pour la Révolution algérienne et s’engage dans le Front de Libération Nationale (FLN), puis dans l’Armée de Libération Nationale (ALN). Daniel, devenu Ali, est, à la fin de la guerre, en 1962, citoyen algérien. Il part en tant qu’étudiant boursier aux Etats-Unis mais se voit refuser son retour au pays par l’administration algérienne de l’époque. Il obtient la nationalité américaine en 1969. Condamné par la France, ce n’est qu’en 2004, qu’il ne sera reconnu moudjahid, combattant de la Révolution algérienne. Le film, réalisé par le frère de Daniel, inscrit ce destin dans l’histoire mal connue de ces instituteurs qui, au nom de leurs valeurs, ont joué un rôle non négligeable dans la guerre d’indépendance. – Entrée libre, consommation obligatoire. – Lieu : 11 Art, 9 rue Camille Desmoulins 75011 Paris 11è, M° Voltaire. Rens. newsletter@forumfrancealgerie.org https://www.facebook.com/le11emeart –
Inscription obligatoire : http://forumfrancealgerie.org/s-inscrire-a-un-evenement

mercredi 4 et 18 mars jusqu’au 3 juin 2015, les 1er et 3e mercredis du mois de 15 h à 17 h Séance supplémentaire le 24 juin (même salle) Séminaire Pour une anthropologie critique des religions et du genre en Afrique : doctrines, discours et pratiques. Les séances seront organisées autour de trois questionnements, articulant dimensions théoriques et empiriques. Le premier a trait aux négociations autour des révisions du Code de la famille et des personnes qui se sont succédées depuis une dizaine d’années dans un certain nombre de pays africains. Il s’agira tant de questionner les tensions et les enjeux internes les entourant que de rendre compte des doctrines, des idéologies et des opinions religieuses qui tendent à percevoir ces révisions comme une forme de domination culturelle de l’Occident. Le deuxième aspect part d’un constat : alors que les bailleurs de fonds et les organisations internationales font pression pour une plus grande égalité entre hommes et femmes, leur séparation, voire la remise en cause de la mixité, semble de plus en plus souvent marquée, faisant appel à des façons spécifiques de penser et de vivre les rapports sociaux de sexe. Enfin, on interrogera l’autorité religieuse dans ses rapports au genre : enseignement et acquisition des savoirs religieux, accès des femmes à l’autorité religieuse, mouvements de revendications ou d’émancipation, etc. – Lieu : EHESS, IMAF, salle de réunion, 2e étage, 96 blv Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article359

mercredi 4 mars et tous les 1er mercredi du mois de 17h à 19h : Conférence de Cheikh Sene « L’évènement comme déclencheur de temporalités : l’impact de la guerre de sept ans (1756-1763) et du congrès de Vienne (1815) dans l’organisation de la politique fiscale ou les coutumes en Sénégambie XVIIIe-XIXe siècle » – dans le cadre du séminaire « Penser le temps et écrire l’histoire de l’Afrique » – Lieu : salle 206 (Person) : Site Malher, 9 rue Malher, Paris 4è, M° Saint-Paul – Rens. 01 44 78 33 32 katia.benkanoun@cnrs.fr ou 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article347

mercredi 4 mars et tous les mercredis hors période scolaires de 20h30 à 22h : Cours de Booty Therapy « Afro-Twerk » Coupe Décalé N’Domb Kuduro Naija avec Maïmouna Coulibaly – chorégraphe et professeur de danse depuis plus de 15 ans – 20€ / cours – Lieu Centre de Danse du Marais, 41rue du Temple, M° Hôtel de Ville – Rens. lesambianceuses@gmail.com maimouna75@wanadoo.fr http://www.lesambianceuses.com

mercredi 4 mars 2015 à 19h : Les États doivent-ils rembourser leur dette ? Le chantage à la dette – Réunion publique avec Michel Husson, économiste membre du conseil scientifique d’ATTAC, et Pascal Franchet, vice président du CADTM France, qui ont tous deux participé à l’étude « Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France » réalisée par le CAC, Collectif pour un Audit Citoyen de la dette publique. Organisé par le parti de gauche Paris 5-6-7 – lieu : École Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, Paris 5, M° Place Monge – Amphithéâtre Rataud. Rens. http://cadtm.org/Les-Etats-doivent-ils-rembourser

mercredi 4 mars et tous les mercredis hors période scolaires de 19h à 22h: Cours de chant Gospel à Nation « RnH Gospel Choir : – de 19h à 20h30 : cours « débutants »travail des aigus – travail de la justesse – la respiration – découverte des différents styles de gospel – concerts – de 20h30 à 22h cours « confirmés » Travail des aigus et de la précision – la respiration – les registres – rythme et groove – harmonies complexes – concerts — Une séance découverte offerte à tous ! – Lieu : Théatre Comédie Nation, 77 rue de Montreuil à Paris, Métro/RER : Nation – Rens. Rythm’N Harmony School 06 64 02 98 84 info@rnh-school.fr www.rnh-school.fr

jeudi 5 mars de 9h à 18h : Troisièmes rencontres internationales contre la biopiraterie – Sous le patronage de Chantal Berthelot, députée de Guyane et avec Victoria Tauli-Corpuz, Rapporteuse Spéciale de l’ONU sur les droits des peuples autochtones à l’invitation de France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand : État des lieux de la biopiraterie dans le monde et présentation d’un cas – Table-ronde 1 : Des alternatives juridiques à la hauteur des enjeux ? – Table-ronde 2 : Agir sur le terrain contre la biopiraterie – Points de vue : Des choix politiques et éthiques – Lieu : Assemblée Nationale, salle Colbert, 126 rue de l’Université, Paris 7ème – Inscription gratuite et obligatoire sur www.rencontres-biopiraterie.eventbrite.fr – Rens Archibald Neyvoz – 01 53 25 10 44 – biopiraterie@france-libertes.fr http://www.csia-nitassinan.org/spip.php?article642

jeudi 5 mars et tous les 1er jeudi du mois de 13h à 17h au 7 mai 2015 : Séminaire Images de la violence et violence des images organisé par Sandra Fancello (CNRS/IMAF), Bruno Martinelli (Aix-Marseille Université/IMAF) et Jean-Claude Penrad (EHESS/IMAF) : Ce thème a été approché l’an passé sous l’angle particulier de la sorcellerie en Afrique, considérée comme l’un des défis à relever par les anthropologues sur le plan des méthodes, sur celui des écritures visuelles relatant une part d’invisible, comme sur celui des questions éthiques. Nous proposons cette année d’étendre notre travail à d’autres expressions de la violence en Afrique, notamment celles, politiques, impliquant des échelles différentes, entre local et global, et des modes de diffusion allant d’usages académiques plus ou moins confidentiels, à des réalisations fictionnelles, en passant par des productions documentaires ou journalistiques largement relayées. Cependant, nous considérons aussi que la production d’un savoir ou plus modestement de récits visuels, sur la violence, participe également à l’expression d’autres facettes de la violence, perceptibles dans les réceptions diverses auprès des « spectateurs », dans les constructions mémorielles conflictuelles, dans les « effets retour » pour les personnes filmées, ou dans les postures éthiques des réalisateurs, pour ne citer que ces quelques développements. C’est donc autant les pratiques de recherche et de réalisation visuelle que les usages qui en sont faits (ou induits) qui orienteront nos présentations et nos débats. Lieu : EHESS, salle 1, 105 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article361

jeudi 5 mars 2015 de 14h à 19h : Conférence « L’égalité femmes-hommes : une solution pour dépasser les crises » : évènement organisé en partenariat avec la Région Île-de-France à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes : Les débats actuels sur le rôle de l’école, sur les politiques de luttes contre les inégalités, sur la réaffirmation de la laïcité, sur les moyens de renforcement du lien social sur la construction de l’identité ne devraient pas faire l’économie d’une réflexion au prisme de l’égalité entre les femmes et les hommes. Car Inscrire l’égalité femmes-hommes au cœur de la société et de l’action publique contribue à la réduction des inégalités et des discriminations, au renforcement du lien social, à l’émancipation des individus et une réaffirmation de leur rôle de citoyenne et de citoyen, au développement de l’esprit critique. – 3 tables-rondes : « Eduquer à l’égalité filles-garçons, pour un apprentissage de la citoyenneté, de la laïcité et de l’esprit critique »; « L’autonomie économique des femmes, un facteur de développement et de cohésion sociale »; « La participation des femmes à la construction de la politique de la ville  » – L’évènement sera suivi d’un cocktail. Lieu : Hémicycle du Conseil Régional d’Ile-de-France – 57 rue Babylone, Paris7è – Inscription impérative : www.hubertine.fr/5mars2015 – Rens. L’équipe du Centre Hubertine Auclert 01 75 00 04 40 thibault.dimaria@hubertine.fr www.hubertine.fr

jeudi 5 mars de 17h30 à 19h30 : Conférence débat  » La microfinance : peut-elle financer l’habitat des populations les plus vulnérables ? » Disposer d’un logement décent est un besoin fondamental or le secteur financier traditionnel reste réticent à financer l’habitat dans les pays en développement, investissement perçu comme volatile et risqué. De son côté, alors que la microfinance est l’un des principaux outils permettant d’atteindre massivement les populations exclues du secteur bancaire, elle s’est longtemps heurtée sans succès à la question du financement du logement. Aujourd’hui, de nouvelles modalités d’interventions voient le jour et ouvrent de perspectives pour y parvenir. Quel bilan peut-on tirer de ces récentes initiatives ? Qui en a bénéficié ? La microfinance peut-elle proposer ce type de service de manière suffisamment pérenne et massive ? A quelles conditions ? N’est-ce pas plutôt le rôle des banques ou de l’Etat ? La conférence-débat sera animée par Emmanuelle Bastide, journaliste à RFI avec : Isadora Bigourdan, spécialiste financement de l’habitat à l’AFD, Nelly Defo, responsable des investissements et des produits innovants chez Shelter Afrique (en visioconférence) François Perrot, coordinateur du programme Affordable Housing chez Lafarge – Lieu : Agence Française de Développement (AFD), 5 rue Roland Barthes, Paris 12è, M° Gare de Lyon – Rens 01 53 44 31 31 mevellecm@afd.fr www.afd.fr – Inscription est obligatoire https://docs.google.com/forms/d/1RD3IyFMutm9IwXHWK8uNRPrMz7EHZgiPULwVmO434Js/viewform

jeudi 5 mars à 18h30 : Exposition Badia Maïdat, artiste peintre, miniaturiste, ancienne élève de Monisuer Sahouli Abderahman, professeur à la Société des Beaux-arts (1978/1985) est Diplômée de l’école Nationale des Beaux-arts d’Alger (1985/1990) – Grande amoureuse des peintres orientalistes, elle peint beaucoup, il lui arrive même de faire des reproductions de ses ainées, sans oublier qu’elle essaie toujours de perpétuer l’art de la miniature et du patrimoine légué par les ainés, tels que les Racim (Mohamed et Omar), Mohamed Temama… Badia Maïdat dessine et peint les femmes en faisant ressortir leur charme, leur beauté (danse, regard expressif). Elle reproduit souvent les moments magiques en laissant libre cours à son imagination fertile. Exposition ouverte du 5 au 27 mars – Lieu : Centre Culturel Algérien, 171, rue de la Croix Nivert, Paris 15è – Rens. 01 45 54 95 31 http://www.cca-paris.com

jeudi 5 mars à 19h : Soirée lecture « Corps en exil » : Lecture performative A propos du roman « La dernière fois où j’ai eu un corps » de Christophe Fourvel. avec les comédiennes Muriel Racine et Pamela Ravassard — Suivir de la Projection de « Nora » Le film s’inspire de faits réels de la vie de la danseuse Nora Chipaumire, née au Zimbabwé en 1965. Dans le film, Nora retourne au pays de son enfance et accomplit un voyage à travers quelques souvenirs marquants de sa jeunesse. En se servant du jeu d’acteur et de la danse, elle donne vie à son histoire, dans un poème de sons et d’images au rythme alerte. – Lieu : Espace inter-culturel pluridisciplinaire, 45/47 rue Ramponeau, Paris 20è, M° Belleville, Couronnes ou Pyrénées. – Rens : Marie-Cécile Berdaguer com.mda@gmail.com http://belleville-en-vues.org/evenement/cine-lecture-corps-en-exil/

jeudi 5 mars et tous les jeudis hors vacances scolaires de 20h à 22h : Cours de djembe/doums pour les non débutant (2-3 ans de pratique environ) avec Antony Bangoura : Formé par deux grands maîtres des Ballets nationaux guinéens, il a travaillé en Guinée avec le Ballet Gbassi Kolo, les Espoirs de Coronthie, le Circus Baobab… Installé depuis 2008 en France, il tourne avec de nombreuses formations ­ et anime stages et cours de percussions en région parisienne – PAF 20€ par jour à 16€ par jours pour un trimestre – Lieu : Studio Bleu, 7-9, rue des Petites-Ecuries, Paris 10è – Renseignements et inscriptions : Maryse 06 14 38 81 11 ou mzal@club-internet.fr

vendredi 6 mars à 10h30 : Visite spéciale Journée de la femme au Musée de l’histoire de l’immigration – Lieu : Musée de l’histoire de l’immigration, 293, avenue Daumesnil, Paris 12è, M° Porte Dorée – Rens. 01 53 59 64 30 reservation@histoire-immigration.fr http://www.histoire-immigration.fr

vendredi 6 mars de 15h à 18h : Séminaire Histoire sociale de l’Afrique Orientale, de la Mer Rouge et de l’Océan indien, XIXe-XXe siècles : archives, mémoires et circulations organisé par Silvia Bruzzi (postdoctorante IMAF/Institut Émilie du Châtelet), Henri Medard (professeur Aix-Marseille Université/IMAF) et Elena Vezzadini (membre associée IMAF, postdoctorante Université de Bergen). Ce séminaire vise à devenir un point de rencontre pour les étudiants et les chercheurs qui travaillent sur l’histoire sociale d’une Afrique s’étendant du Caire au Cap, une Afrique qui se noue au-delà des frontières nationales, à travers les circulations et les échanges multiformes des individus et des groupes dans un espace connecté avec la Méditerranéenne et l’Asie à travers la Mer Rouge et l’Océan Indien et au-delà avec les mondes atlantiques européens et américains – une Afrique orientale des XIXe-XXe siècles face aux impérialismes certes mais qui ne se réduit pas à eux. – Lieu : EHESS salle 015, RdC, bât. Le France 190-198 av de France, Paris 13è. – Rens. http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article356

mercredi 6 mars jusqu’au 3 juin 2015, 1er et 3e mercredis du mois de 15h à 17h : Séminaire « Pour une anthropologie critique des religions et du genre en Afrique » . Les séances seront organisées autour de trois questionnements : Le premier a trait aux négociations autour des révisions du Code de la famille et des personnes qui se sont succédées depuis une dizaine d’années. Il s’agira tant de questionner les tensions et les enjeux internes les entourant que de rendre compte des doctrines, des idéologies et des opinions religieuses qui tendent à percevoir ces révisions comme une forme de domination culturelle de l’Occident. Le deuxième aspect part d’un constat : alors que les bailleurs de fonds et les organisations internationales font pression pour une plus grande égalité entre hommes et femmes, leur séparation, voire la remise en cause de la mixité, semble de plus en plus souvent marquée, faisant appel à des façons spécifiques de penser et de vivre les rapports sociaux de sexe. Il s’agira d’en examiner les références historiques, culturelles et religieuses, leur circulation et leur réception. Enfin, on interrogera l’autorité religieuse dans ses rapports au genre : enseignement et acquisition des savoirs religieux, accès des femmes à l’autorité religieuse, mouvements de revendications ou d’émancipation, etc. Les exposés privilégieront une perspective comparative, à partir du contexte africain et de ses diasporas. – Lieu : EHESS, IMAF, salle de réunion, 2e étage, 96 blv Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article359

vendredis 6 et 20 mars de 15h à 18h : Séminaire Histoire sociale de l’Afrique Orientale, de la Mer Rouge et de l’Océan indien, XIXe-XXe siècles : archives, mémoires et circulations. Ce séminaire vise à devenir un point de rencontre pour les étudiants et les chercheurs qui travaillent sur l’histoire sociale d’une Afrique s’étendant du Caire au Cap, une Afrique qui se noue au-delà des frontières nationales, à travers les circulations et les échanges multiformes des individus et des groupes dans un espace connecté avec la Méditerranéenne et l’Asie à travers la Mer Rouge et l’Océan Indien et au-delà avec les mondes atlantiques européens et américains – une Afrique orientale des XIXe-XXe siècles face aux impérialismes certes mais qui ne se réduit pas à eux, une Afrique contemporaine, des mémoires et des corps par exemple, enracinée dans un temps long. . Lieu : EHESS salle 015, RdC, bât. Le France 190-198 av de France, Paris 13è. – Rens. http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article356

vendredi 6 mars à 18h30 : Rencontre littéraire autour du thème « littérature au féminin » avec la romancière et journaliste El Farouk et la poétesse et journaliste Louisa Nadour – Rencontre animée par Imène Djeddi, Intermède musical de Maher El Meki – Fadhila El Farouk, de son vrai nom Fadhila Melkemi, est une écrivaine algérienne établie à Beyrouth. Elle a publié de nombreux romans dont « Les territoires de la peur », « La honte au féminin  » et  » « Découverte du désir ». — Louisa Nadour fait partie de cette génération de poètes et d’artisans du verbe qui bousculent les convenances et proposent une écriture kaléidoscopique, une écriture qui interpelle et éclaire. Elle inscrit sa poésie en marge des sentiers battus par la forme et la thématique …Elle écrit l’exil, plaide la condition de la femme, dépeint le voyage perpétuel et chante l’amour filial. – Lieu : Centre Culturel Algérien, 171, rue de la Croix Nivert, Paris 15è – Rens. 01 45 54 95 31 http://www.cca-paris.com

du vendredi 6 au 8 mars : Mahogany March 2015 : Sept rendez-vous exceptionnels pour que les Subsahariens et les Afrodescendants se rapprochent. — Le 6 mars à 19h, réflexion autour de la Traite transatlantique et ses suites. — Le 7 mars à 10h, journée entière dédiée à Frantz Fanon (avec la projection de Frantz Fanon, Peau noire, masque blanc, d’Isaac Julien). — Le 8 mars, journée placée sous le signe de l’amour. Merci à l’écrivaine Léonora Miano qui propose depuis 4 ans cette manifestation culturelle pour valoriser les expériences subsahariennes et afrodescendantes (caribéennes, afro-américaines…) et leur permettre de dialoguer, de se comprendre et d’être comprises. – Tarif 10€ – Lieu : Musée Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è – Rens. 01 45 00 91 75 reservation@dapper.fr www.dapper.com.fr

samedi 7 mars 2015 à partir de 9h30 : Colloque ADEM (Association des Diplômés et Etudiants Maliens) et es / Prix ADEM Actions Citoyennes 20 sur l’engagement citoyen des jeunes des diasporas africaines pour le développement de l’Afrique – Ce Colloque vise à mettre en lumière l’engagement citoyen des jeunes de la diaspora, en faveur du développement du Mali et de l’Afrique. Ce colloque aura lieu sous le Haut Patronage de : – SEM Mahamane BABY, Ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne du Mali, et de – SEM Oumar KEITA, Ambassadeur Délégué Permanent du Mali auprès de l’UNESCO et la présence de nombreux officiels Maliens ou Français : Ali Soumaré (Conseiller régional), Mohamed Salia Touré (Président du Conseil National de la Jeunesse Malienne), Sadio Soukouna (Doctorante en Sciences Politiques, experte en Migrations et Développement), Niandou Touré (Doctorant en Sociologie, expert en Mobilité internationale et Education). Le Jury du Prix ADEM Actions Citoyennes 2015 est présidé par Madame Mariam THIAM (FNC), – Partenaires : Haut Conseil des Maliens de France, FORIM et AFD, Conseil régional d’Île de France, du Haut Conseil des Maliens de France, du FORIM et l’AFD, du GRDR, le Gouvernement du Mali à travers ses instances représentatives (Ambassade, Consulat, Délégation UNESCO, Ministères), les diasporas africaines de France (Sénégal, Guinée, Nigéria, Cameroun …), AFRICA 24 TV, UNBIZNEWS TV, AFRICA N°1, BBC Afrique, RP MEDIA, – Lieu : Hémicycle du Conseil Régional d’Île de France, 57 rue Babylone Paris 7ème. – Réservation obligatoire ademfrance@ademfrance.org – Rens. 06.68.51.45.04, 06.50.82.07.26 ademfrance@ademfrance.org www.ademfrance.org

samedi 7 de 10h à 22h et dimanche 8 mars, de 16h à 20h : Forum International de l’‘Economie, des Créateurs et des Entrepreneurs (FIECE 2015) organisé par le GIFA (Groupement International des femmes Africaines) Le Réseau qui pousse le Train de l’Entrepreneuriat Féminin A l’occasion de la Journée International de la Femme : un évènement pensé avant tout comme la fête de l’entrepreneuriat où des entrepreneurs, des professionnels, des Financeurs se rencontrent autour des stands d’expositions, des animations, ventes et l’exemplarité de leur parcours montré que l’esprit d’entreprendre appartient à tous. Création, Culture, Arts, Modes, Beauté, Savoir Faire, Créativité, Gastronomie Découverte, Economie Solidaire, Innovation, Nouvelles Technologies, Plus de 100 exposants, plus de 2000 visiteurs jour attendu – Lieu : CROUS 5, rue André Mazet, Paris 6è, M° Odéon – Parténariat : 06 06 83 53 23 gifaforum@gmail.com secretariat@gifa-lepfidainternational.com www.gifa-lepfidainternational.com – Rens. Princesse Altermath-Massing 06 36 03 96 08 – mtaltermath@yahoo.fr

samedi 7 mars de 14h à minuit : Soirée-Concert et Journée des droits des femmes au Palais de la Femme organisée par l’Armée du Salut en partenariat avec l’association « Femmes Actions » • Rencontrez des associations importantes pour le soutien et les droits des femmes et participez aux ateliers, conférences, animations enfants, théâtre forum, … C’est gratuit ! Liste des associations et des intervenants : Solidarités Nouvelles pour le Logement, Voix de femmes, le Comité Métallos, Rafaele Arditti, Femmes de la Terre, L’Amozaïk, CIDFF Paris, Yachad, Droit au Logement, Femmes Action, Mélodies du Monde, le Défenseur des droits, Idle NoMore Paris, Osez le féminisme, Joséphine pour la beauté des femmes, Afrique Partenaire Services, Femmes Solidaires, EPE, Backup-Rural, Compagnie NIABA, Vent du Rêve • à partir de 20h : Soirée concert (18€) avec Nawal, So Kalmery, Rémila, Zolan Gono, Jelila, Vent du rêve.. Bar et restauration sur place: Thien bou dien, tartes, sandwichs, bissap, jus de gingembre – Femmes Action (Ile de France) a pour but de récolter des fonds afin de soutenir un groupement de femmes africaines du Fouta Toro (Sénégal) en lutte contre l’excision ou qui mènent des actions pour leur développement (santé, éducation, économie, droits). – Lieu : au Palais de la femme – 94 rue de Charonne – Paris 11è – M° Charonne – Rens. : 06 12 16 41 95 femmesactionexcision@gmail.com http://femmesaction.over-blog.com/2015/01/journee-de-la-femme.html

samedi 7 mars 14h à 17h : Conférence : La drépanocytose, un exemple de combat de femmes contre le handicap. Le professeur Robert Girot nous témoigne du combat de la femme pour valoriser le handicap, même celui de la drépanocytose. Reconnaître la lutte de la femme, c’est faire un premier pas vers un engagement en faveur des handicapés. Organisé par l’association Espoir de Vivre (lutte contre la drépanocytose et soutien au handicap) – Lieu : Assemblée Nationale, 126, rue de l’Université, Paris 7è, M° Assemblée nationale (ligne 12), Invalides (lignes 8 et 13), RER C : Invalides ; Bus : 24 63 73 83 94. – Rens. Mme Pauline Mbaku 06 61 75 19 50 edv-asso@laposte.net

samedi 7 mars à partir de 18h : Soiré de Gala de la Femme Africaine (GAFA) et remise de prix – Durant cette cérémonie de remise de prix , à travers des catégories précises, 6 trophées seront remis à des femmes valorisant par leur action la femme africaine. La cérémonie sera accompagnée de prestations vocales et scéniques ainsi que d’un cocktail dînatoire. 6 catégories seront mises à l’honneur : – Chanteuses – Écrivaines – Militantes politiques – Militantes associatives – Chefs d’entreprises – Journalistes Ce gala met ainsi en avant la Femme Afropéenne qu’elle soit originaire du Maghreb ,d’Afrique subsaharienne ou vivant en Afrique – Pour participer à la cérémonie , vous pouvez dès à présent prendre vos places sur : https://www.weezevent.com/widget_billeterie.php?id_evenement=98087&code=76346&color_primary=00AEEF – Prix de l’entrée 60€ (inclus cocktail dinatoire) Les fonds ainsi récoltés permettront à l’Association de réaliser un projet de scolarisation des Orphelins au Nord Cameroun. Tenue Correct exigée – Organisé par L’association Un Sourire d’Ici ou d’Ailleurs (UNSIA) – Lieu : le Seven spirit, 7 rue Saint-Helène, Paris 13è – Rens. 06 51 24 02 84, 06 03 33 59 45 contact@galafemmeafricaine.fr

samedi 7 mars à 21h30 : Concert de Koto Brawa : L’artiste Burkinabé Koto Brawa est à la fois batteur, chanteur et percussionniste. Enclin à la découverte de styles musicaux variés, Koto mêle dans sa musique les rythmes traditionnels africains (Dagara, Birifor) aux sonorités funk, blues, jazz ou même (…) – Tarif : 10 € – Lieu : l’entrepot, 7/9 rue Francis de Pressensé , Paris 14è, M° Pernety – Rens, Reservation 01 45 40 07 50 information@lentrepot.fr http://lentrepot.fr

dimanche 8 mars à partir de 10h30 : Brown Sugar Days : la journée du Cinéma Afro-Américaiau Grand REX (2000 place) avec 4 films afro américains incontournables : Dear White People à 10h30 en avant première et version originale sous titrée, en présence du réalisateur Justin Simien : La vie de quatre étudiants noirs dans l’une des plus prestigieuses facultés américaines, … une comédie satirique sur comment être noir dans un monde de blancs — Think Like A Man à 13h : Quatre femmes ont lu le livre Act Like a Lady, Think Like a Man, écrit par le célèbre humoriste-animateur radio Steve Harvey. Il remarque que ces femmes sont capables de diriger une petite entreprise, de s’occuper à merveille d’une famille de trois jeunes enfants et ou encore de diriger un groupe communautaire en même temps, mais sont incapables de découvrir ce qui plaît aux hommes. Pour lui, elles ne doivent par chercher conseil auprès d’autres femmes : seul un homme peut leur dire comment séduire un homme et le garder. Cependant, tout ça n’est pas du goût de l’autre moitié des 4 couples… — Think Like A Man Too à 15h30 : Les couples sont de retour pour un mariage à Las Vegas, mais ce qui devait être un week-end romantique vire en cauchemar — Brown Sugar à 19h : Sid et Dre sont deux enfants qui vivent dans le Bronx au coeur du Hip-hop. Ils grandissent et Sid habite désormais à Los Angeles où elle est journaliste – critique de rap. De son côté, Dre travaille à New York chez « millenium records » où il est chargé de trouver les grands rappeurs de demain. Un jour, on propose à Sid le poste de rédactrice en chef de « XXL », un magazine entièrement consacré au rap. Sid et Dre se retrouvent et leur passion pour la musique les rapproche. Mais Dre doit se marier prochainement avec Reese. — The Best Man Holiday à 21h30 : À l’occasion des Fêtes, Lance, une étoile du football, et son épouse Mia, décident de réunir dans leur luxueuse demeure leurs anciens amis d’université. Au nombre des conviés: Harper, un écrivain … . Amorcées sous le signe de la bonne humeur, les retrouvailles réveillent bientôt de vieilles rancoeurs et autres rivalités amoureuses. – Tarif 30€ les 4 fims – Lieu : Grand Rex : 1 blv Poissonnière, Pari2è, M° Bonne Nouvelle – Rens. contact@brownsugardays.com

lundi 9 et mardi 10 mars de 9h30 à 18h30 : Colloque International « Autres marges. La vitalité des espaces de langue portugaise » La richesse des perspectives abordées au cours de cette manifestation scientifique permettra de mettre en lumière la vitalité des espaces de langue portugaise et de réfléchir à la multiplicité des échanges entre plusieurs continents, dessinant peut-être les traces d’une nouvelle mondialité enrichie par une éthique de la relation – Lieu : Fondation Calouste Gulbenkian , 39 bd de la Tour Maubourg, Paris 7è – Rens. 01 53 85 93 81 c.bossard@gulbenkian-paris.org www.gulbenkian-paris.org

lundis 9 et 23 mars jusqu’au 8 juin 2015, les 2e et 4e lundis du mois de 17h à 19h : Séminaire L’empire portugais, entre l’Amérique, l’Afrique et l’Asie : perspectives coloniales et post-coloniales (XVe-XXIe siècle). L’histoire de l’empire portugais reste assez marginale, or, son inscription tri-continentale permet de retracer des transversalités entre l’Amérique, l’Afrique et l’Asie, qui collaborent à la discussion internationale en cours sur les (re)configurations des empires modernes et contemporains. Ce séminaire sera l’occasion de faire connaître l’historiographie existante et de discuter les travaux récents ou en cours. Lieu : IMAf, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article377

mardi 10 mars de 14h à 18h : Conférence : La crise du XIVe siècle en Afrique de l’Ouest et l’état des connaissances archéologiques avec Gérard Chouin (William & Mary College), Caroline Robion-Brunner (CNRS, TRACES) – dans le cadre du Séminaire « Temps, terrains et écriture de l’histoire de l’Afrique » organisé par Marie-Laure Derat (chargée de recherche au CNRS), Camille Lefebvre (chargée de recherche au CNRS) et Thomas Vernet (maître de conférences à l’Université Paris I) – Lieu : Site Malher, Amphithéâtre , 9 rue Malher, Paris 4è – Rens. 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article449

mardis 10 et 24 mars, jusqu’au 9 juin 2015, les 2e et 4e mardis du mois de 15h à 17h : Séminaire Des guerres électorales à l’épreuve de l’Afrique de Rémy Bazenguissa-Ganga, directeur d’études à l’EHESS. Ce séminaire sera concentré autour du concept de « guerre électorale » élaboré grâce à des objets construits à partir d’enquêtes menées principalement sur le continent africain. Ce concept renvoie à une unité narrative qui rend compréhensible comment la guerre et les élections échangent et renforcent leurs effets. Il postule, d’une part, que la guerre constitue un dispositif de sélection des leaders qui fonderont un ordre politique et, d’autre part, que les élections mobilisent potentiellement toute la population dans cette entreprise. Ce cadre d’analyse confirme que l’ordre politique se présente comme l’expression des rapports de force provisoires entre les perdants qui revendiquent le pouvoir, et les élus qui souhaitent renforcer leur avantage. – Lieu : IMAf, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr – Rens. http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article386

mercredis 11 et 25 mars jusqu’au 10 juin 2015 les 2e et 4e mercredis de 15h à 17h : Séminaire « Anthropologie comparative du sahel occidental musulman (Sénégal, Mauritanie, Mali…) » organisé par Riccardo Ciavolella (CNRS), Ismael Moya (CNRS), Jean Schmitz (IRD/IMAF) – Cette année, le séminaire sera consacré à l’anthropologie comparative des sociétés du Sahel occidental et de leurs diasporas, régionales et internationales. On s’appuiera sur l’analyse de trois contextes distincts : rural, urbain et migratoire. Loin de considérer ces trois configurations comme des éléments disjoints, on s’attachera à comprendre leur continuité dans une perspective comparative en s’intéressant à la cohérence et l’unité des économies morales, des institutions et des valeurs qui les organisent. Nous aborderons principalement quatre thématiques : l’islam, les hiérarchies sociales de castes et d’esclavage, les solidarités politiques ainsi que les relations de genre. – Lieu : EHESS, IMAF, Salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail Paris 6è – Rens. : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article357

mercredi 11 mars de 17h30 à 19h30 : Conférence de Claire Fredj (U. Paris Ouest-Nanterre-IDHES), Écrire l’histoire de la santé en Algérie (XIXe-XXe siècles). Dans le cadre du Séminaire « Pour une histoire sociale de l’Algérie colonisée » – Lieu : Centre d’histoire sociale du XXe siècle, bibliothèque, 6e étage, 9 rue Malher Paris 4è – Rens. 01 44 78 33 32 katia.benkanoun@cnrs.fr sylviethenault [at] aliceadsl [dot] fr http://calenda.org/303300 http://imaf.cnrs.fr/spip.php

mercredi 11 mars de 19h15 À 21h : Conférence : Des banques porteuses de sens pour une nouvelle révolution financière – Le centre névralgique de notre système économique s’est transposé vers les marchés, places financières aux mécanismes parfois opaques, qui se complexifient sans cesse. Ennemie pour certains, ésotérique pour d’autres, la finance alimente les soupçons mais aussi les espoirs de réorienter ses rouages vers une économie réelle, durable, et non-délocalisable. Ce vœu n’est sans doute pas si pieux, puisqu’il prend progressivement corps dans des dispositifs inspirés de l’innovation sociale et des besoins cernés sur le terrain, loin des sphères virtuelles et volatiles de la Bourse. Microcrédit, transparence des fonds d’épargne, investissements dans l’économie sociale et solidaire : autant d’outils qui dessinent le visage d’une nouvelle économie. Certains acteurs bancaires, réunis notamment au sein de la « Global alliance for banking on values » (GABV, association de 25 banques durables de 30 pays), se mobilisent aujourd’hui en ce sens et font figure d’avant-gardistes. Les UP Conferences et le Crédit Coopératif, sont heureux de s’associer et d’accueillir la GABV, exceptionnellement de passage à Paris pour leur première rencontre annuelle en France, à l’occasion d’une soirée exceptionnelle tournée vers l’avenir et l’émergence d’un nouveau système financier, au service de la Cité. – lieu : Centre de conférence Pierre Mendès France, 139 rue de Bercy, Paris 12è, M° Bercy (ligne 6 et 14) ou Gare de Lyon (ligne 1 ou RER A) Lignes d’autobus : 24 et 87, arrêt ministère de l’Economie et des Finances – Rens. communication@groupe-sos.org. Inscription obligatoire http://up-campus.org/evenements/voir/id/312

mercredi 11 mars à 20h : Projection du film « Femmes entièrement femmes » de °Philippe Bacqué et Dany Kouyaté : Un urologue français a créé une chirurgie de reconstruction du clitoris. Les femmes excisées peinent à en bénéficier. Nous suivons, au Burkina Faso et en France, des femmes qui ont décidé d’être opérées. Elles témoignant de leur combat pour devenir des femmes « entières ». des comédiennes incarnent les témoignages d’autres femmes qui ont choisi l’anonymat. Un dialogue s’établit. La parole se libère. Une vision très combative de ces reconstructions physiques et psychologiques avec l’aide du Dr Foldès et des médecins qu’il a formés. La restauration du clitoris deviendra-t-elle un droit universellement reconnu? « En Afrique, 120 millions de femmes auraient subie l’excision. En vingt ans, moins de six mille femmes en auraient bénéficiée. Pour les femmes excisées, le traumatisme physique et psychologique est difficilement réparable. Notre film donne la parole au Docteur Pierre Foldès, inventeur de cette chirurgie, et à des femmes qui en ont bénéficié. Nous souhaitons lever le voile sur cette possibilité offerte aux femmes mutilées de retrouver l’entièreté de leur corps. » – lieu : cinéma La Clef, 34 rue Daubenton à Paris, M° Censier Daubenton – Rens : AFASPA 01 49 93 07 60 afaspa@wanadoo.fr http://www.afaspa.com

jeudis 12 et 26 mars de 13h à 15h jusqu’au 11 juin 2015 les 2e et 4e jeudis du mois : Séminaire Pour une anthropologie visuelle pluridisciplinaire et multimédia. Le séminaire expose les recherches d’anthropologues, d’historiens, de spécialistes du cinéma, des médias et des arts du spectacle. L’interrogation centrale porte sur les représentations telles qu’elles sont véhiculées, dans le monde entier, par les films, les vidéos, les nouveaux médias. Il s’agit de décloisonner le film documentaire et son sous-genre « ethnographique » – Lieu : Site Raspail / salle 8, 105 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article380

jeudi 12 mars de 14h à 17h jusqu’au 11 juin 2015, le 2e jeudi du mois : Séminaire Des hommes et des dieux en terres ivoiriennes (et par-delà). Histoire et anthropologie comparées. Pour complexifier notre compréhension du vaste éventail des conceptions et pratiques religieuses travaillées par les hommes (et leurs dieux) dans le temps et l’espace, Brenner suggéra une approche from the ground up, se concentrant sur une région spécifique définie en termes non pas ethnique ou religieux mais géographique, privilégiant l’empirique sur le théorique. Ce séminaire fait le pari de cette démarche heuristique à partir du cadre géographique de la Côte d’Ivoire, dans une ouverture comparative à d’autres contextes africains. Il envisagera le fait religieux dans toute la diversité du contexte pluriconfessionnel ivoirien des XXe et XXIe siècles, dans une définition très inclusive du concept de religion, englobant les christianismes, les interprétations de l’islam, les prophétismes africains, les religions africaines traditionnelles et les spiritualités anciennes ou contemporaines alternatives. Lieu : IMAf, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article376

jeudi 12 et 26 mars de 15h à 17h jusqu’au 11 juin 2015 les 2e et 4e jeudis du mois : Séminaire Anthropologie critique de l’État : approche comparative à partir de l’Afrique et de l’Amérique latine. Les transformations mondiales s’accompagnent d’une remise en cause profonde des hégémonies Occidentales (USA-Europe). Celle-ci s’exprime de manière particulièrement saisissante au niveau épistémologique. Dans ce séminaire, il s’agira de discuter des a priori qui fondent les disciplines, en envisageant les dynamiques sociales, non pas tant dans un rapport Nord-Sud ou euro-centré, mais notamment au travers de reconfigurations plus ouvertes où les hégémonies occidentales sont contestées, et dans lesquelles des rapports de plus en plus étroits se nouent entre des régions indépendamment du Nord, en particulier l’Afrique et l’Amérique latine. Ces nouvelles relations Sud-Sud participent au décentrement de l’Occident, reconfigurant par là même son poids politique et économique sur la scène internationale. – lieu : Site Raspail / salle des artistes, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article372

jeudi 12 mars à 18h30 : rencontre avec Jacques Fournier autour de son ouvrage « L’Algérie retrouvée 1929-2014″ à la fois une autobiographie et un essai. L’autobiographie est celle du fils d’un «médecin de colonisation » qui a passé toute sa jeunesse en Algérie, dans le Dahra, a fait ses études à Oran et à Alger, s’est uni à la fille d’un écrivain algérien, Mohand Tazerout, et a suivi de près toutes les péripéties de la décolonisation au Maghreb. Après être passé sur « l’autre rive » pour exercer ses fonctions de grand commis de l’État français, il a toujours maintenu le contact avec le pays de son enfance et il en a retrouvé à de nombreuse reprises le chemin. Jacques Fournier, conseiller d’État honoraire, a été en France secrétaire général adjoint de la Présidence de la République (1981-1982), secrétaire général du gouvernement (1982-1986 ) et Président de deux grandes entreprises publiques (GDF et SNCF, 1986-1994). Il est aussi l’auteur d’une réflexion sur L’économie des besoins (2013) – Lieu : Centre Culturel Algérien, 171, rue de la Croix Nivert, Paris 15è – Rens. 01 45 54 95 31 http://www.cca-paris.com

du jeudi 12 mars au dimanche 12 avril du mardi au samedi à 20h et dimanche à 16h : Représentation de « Tête d’Or » de Paul Claudel mise en scène Jean-Claude Fall : Au vide de l’ennui, Simon Agnel, dit Tête d’Or, oppose l’aventure et le mystère : il vainc les ennemis de l’Empire, perd son ami Cébès, tue l’Empereur, ceint la couronne et part à la conquête du monde. Finalement vaincu, et blessé à mort, il retrouve la princesse qu’un soldat a crucifiée au tronc d’un arbre… Créé à Bamako, le spectacle est interprété par des acteurs maliens : pour Jean-Claude Fall, la langue concrète, terrienne, incantatoire de Claudel, mais aussi les valeurs morales et les règles sociales qui sous-tendent la pièce, appellent et légitiment ce « Tête d’Or africain ». – Tarif : 20 € à 12€ – Lieu : Théâtre de la Tempête – La Cartoucherie Cartoucherie de Vincennes – Route du Champ de Manoeuvre, Paris 12è – Venir à la Tempête en métro Station Château-de-Vincennes. Sortir en tête de ligne puis prendre : la navette Cartoucherie garée près de la station de taxis (départ toutes les quinze minutes environ, premier voyage 1 h avant le début du spectacle) ou le bus 112, arrêt Cartoucherie (attention, cet arrêt du 112 est en zone 3). – Rens. 01 43 28 36 36 theatre@la-tempete.fr www.la-tempete.fr Tête d’or 28 séances du 12/03/2015 au 12/04/2015

vendredi 13 mars jusqu’au 12 juin 2015 tous les 2e vendredi du mois de 9h à 13h : Séminaire Guerre, humanitaire, réfugiés : terrains et théories. Ce séminaire mensuel porte sur les grands axes de recherche d’une équipe pluridisciplinaire de l’IMAF qui s’intéresse depuis des années aux transformations des sociétés dans et par la guerre ou la violence, ainsi qu’aux reconfigurations et aux continuités dans les situations « d’entre-guerres ». Aussi bien les mobilisations et les mobilités des groupes et des individus (groupes armés, « victimes », réfugiés, exilés), que les politiques humanitaires et sécuritaires mises en œuvre pour « gérer » ces situations sont prises en compte. Les séances organisées par des chercheurs de l’équipe abordent ces questions avec des personnalités invitées pour présenter des résultats d’enquêtes empiriques menées en Afrique principalement, mais aussi en Amérique du Sud, en Europe ou au Moyen-Orient, en les conjuguant aux perspectives théoriques qui balisent ces recherches ou s’ouvrent grâce à elles. – Lieu : EHESS, IMAF, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article362

vendredi 13 et 27 mars jusqu’au 12 juin 2015 les 2e et 4e vendredis du mois de 11h à 13h : Conférence de Nora Greani : « Marx, Engels, Lénine et Marien Ngouabi : l’art de propagande socialiste en République populaire du Congo » (chercheure postdoctorale, Labex CAP : IIAC / MQB – HiCSA) Dans le cadre du Séminaire Supports et circulation des savoirs et des arts en Afrique et au-delà qui cherche à mettre en perspective les rapports complexes entre la création artistique contemporaine en Afrique et le monde globalisé, qu’il s’agisse de danse, de théâtre, d’arts plastiques, de photographie, de cinéma, de musique, de littérature, d’arts numériques. – Lieu : salle 8, 105 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr htp://imaf.cnrs.fr/spip.php?article358

vendredi 13 mars à 20h30 : Concert de Djaffar Gounane : Son aisance permet à Djaffar Gounane de jongler avec divers registres musicaux. Cette alternance harmonieuse chanson berbère et « Quassida » caractérise la maîtrise de son art. Sa parfaite maîtrise de la langue arabe et berbère lui permet de tisser des ponts lexicaux originaux entre les chants variés qu’il rapporte. Djaffar Gounane éclaire ainsi ceux qui méconnaissent le poème chanté (El Melhoune), et partage avec les connaisseurs, la passion du Chaâbi. Il est dans la continuité des porteurs de voix. Ambassadeur de la chanson algérienne, gardien d’un patrimoine noble et mélodieux tant dans la qualité des textes que dans l’exécution de l’instrument, il explore les trésors du Chaâbi. En rapportant les merveilles de hauts poèmes traditionnels parfois inaccessibles, Djaffar Gounane ne nous transmet pas seulement un patrimoine, il exhume l’origine du Chaâbi, né du kabyle. – Entrée 13€ – Lieu : Centre Culturel Algérien, 171, rue de la Croix Nivert, Paris 15è – Rens. 01 45 54 95 31 http://www.cca-paris.com

samedi 14 mars de 10h à 18h : Réunions d’information et ateliers d’écriture PRA/OSIM organisé par Touiza Solidarité (TS) pour répondre à l’appel à projet du PRA/OSIM 2015 (Programme d’Appui aux projets des Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration) : Vous êtes une OSIM (Organisation de Solidarité Internationale issue de l’Immigration). Vous avez un projet dans les secteurs suivants : Santé / Education / Eau / Développement Economique / Développement Rural et Agricole / Développement Social. Votre projet se déroule dans l’un des pays suivants : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap Vert, Comores, Côte d’Ivoire, Djibouti, Égypte, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Kenya, Liberia, Libye, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, République du Congo, Rwanda, Sao Tomé et Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan du Sud, Soudan, Suriname, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie, Yémen, Zambie, Zimbabwe. La demande de subvention par projet est plafonnée à 15 000 euros, et dans tous les cas la subvention ne peut représenter plus de 70% du montant total du projet. Le recours à un Opérateur d’Appui labellisé [OPAP] du PRA/OSIM est obligatoire pour pouvoir déposer un projet. L’accompagnement des OSIM par les OPAP est totalement gratuit dans le cadre du PRA/OSIM (exclue la convention de partenariat OPAP-OSIM pour les projets financés). Date de clôture de l’appel à projets : 16 avril 2015 à minuit. – Lieu : CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11è, M° Rue des Boulets – Rens. 01 46 07 61 80 praosim@forim.net http://www.forim.net/contenu/praosim-2015-lancement-de-lappel-projets-du-praosim-2015

samedi 14 mars à 14h30 : Rencontre avec Georges Guille-Escuret et Gilles Bounoure sur le thème de l’anthropophagie par le biais des oeuvres exposées. Dans le cadre de l’exposition L’Art de manger : En Afrique, en Insulinde et en Océanie, les pratiques magico-religieuses ont été fortement remises en cause et combattues par les occupants venus d’Occident. Dans le même esprit, l’évangélisation et la recherche d’exotisme ont largement contribué à imposer des images qui prétendaient révéler des actes « barbares » comme le cannibalisme. Mais force est de constater que l’anthropophagie a ses raisons. « Pourquoi manger l’autre ? » Cette rencontre permettra d’apporter des éléments de réponse et montrera que les pratiques du cannibalisme sont diverses et correspondent à des besoins particuliers. – Lieu : Musée Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è – Rens. 01 45 00 91 75 communication@dapper.fr www.dapper.com.fr

dimanche 15 mars de 10h à 18h : Réunions d’information et ateliers d’écriture PRA/OSIM organisé par Femmes Inter Associations – Inter Service Migrants pour répondre à l’appel à projet du PRA/OSIM 2015 (Programme d’Appui aux projets des Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration) – Lieu : CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11è, M° Rue des Boulets – Rens. 01 46 07 61 80 praosim@forim.net http://www.forim.net/contenu/praosim-2015-lancement-de-lappel-projets-du-praosim-2015

dimanches 15, 22 et 29 mars et dimanche 5 avril à 15h : projection de Kirikou et les bêtes sauvages / Un film d’animation jeune public de Bénédicte Gallup et Michel Ocelot : Au fil de quatre aventures, où il protège les récoltes, la nature ou les siens, Kirikou, tantôt potier, tantôt jardinier, tantôt médecin ou sourcier, rencontre tour à tour une terrifiante hyène noire, un buffle, une girafe et une plante empoisonnée. – Lieu : Musée Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è – Rens. 01 45 00 91 75 communication@dapper.fr www.dapper.com.fr

samedi 16 mars de 14h à 19h : Conférence Internationale « Afrique du Nord face aux menaces de l’organisation de l’Etat Islamique » avec Dr. Paul Kananura, Président de l’Institut Mandela; Mr Jacques Boutault, Maire du 2ème Arrondissement de Paris, SEM Miguel Oyono Ndong Mifumu, Ambassadeur de la Guinée Equatoriale en France, Général Dominique Trinquand, Alain Rodier, Ancien officier supérieur des services de renseignement, Directeur de Recherche au CF2R; Dr. Mohamed Larbi HAOUAT, Chercheur IPSE; Dr. Karim Ifrak, C.N.R.S, UPR76; Pierre Conesa, Maître de conférences à Science Po Paris; Pr Abderrahmane Mekkaoui, de l’Université de Casablanca et de Dijon; Colonel-major Mokhtar Ben Nasr, Président du Centre Tunisien des Etudes de la Sécurité Globale; Gebril Ghanem, de la Faculté de Droit de Tobrouk; Pr Mohamed Zerouali, Directeur du LERIAP; Pr Emad Awwad, Ancien Ambassadeur d’Egypte – Lieux : Mairie du 2ème Arrondissement, Salle de Conférence, 17 rue Léopold Bellan, Paris 2è, M° Bourse – Accès gratuit sur présentation d’identité et inscription obligatoire avant le 12 mars par mail à institut.mandela@gmail.com ou par fax : 05 33 48 38 80 – Rens. : 06 74 26 68 47 aseaf2002@yahoo.fr

du mardi 17 au 19 mars Semaine Africaine à Sciences Po Paris organisé par ASPA – Association des étudiants de Sciences Po pour l’Afrique – Lieu : Sciences Po Paris, 27 rue Guillaume , Paris 7è – Rens. communication.aspa@gmail.com aspa@sciences-po.org http://aspa.afrik.com

mardi 17 mars jusqu’au 19 mai 2015, le 3e mardi du mois de 17h à 19h : Séminaire Retour ou permanence de la question des confréries sur les deux rives du Sahara : Afrique du Nord, Afrique de l’Ouest. Un renouveau confrérique s’est opéré aux XIXe et XXe siècles, en résistance à la pénétration et à la domination coloniale. L’État colonial a tenté de contrôler cette dynamique sociale et religieuse au service de son entreprise. Après les indépendances, les Etats nations ont marché dans les pas de l’État colonial, et ont parfois tenté, notamment au nord du Sahara, de briser les confréries perçues comme une menace pour la construction nationale en devenir. Alors que les récents conflits au Mali, au Sahara et en Libye ont démontré la vivacité de ce phénomène complexe, on tentera de présenter ses interactions avec le fondamentalisme et le wahhabisme, avec la rivalité algéro-marocaine dans l’espace sahélien, avec l’héritage en déshérence du kadhafisme au Sahara et au Sahel, et avec les dynamiques culturelles qui unissent et opposent les cultures arabe, berbère (touarègue) et sahélienne dans cette région. Lieu : IISMM, salle de réunion, 1er étage, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article381

mardi 17 mars 2015, de 17h30 à 19h30 : Conférence-débat Comment mieux gérer les ressources en eau pour assurer la sécurité alimentaire ? Boire à sa soif nécessite 3 litres d’eau par jour mais il en faut en moyenne 1 000 fois plus pour produire la nourriture et les autres biens indispensables. Nourrir 2 milliards d’habitants supplémentaires d’ici 2050 est un très grand défi qui ne pourra être relevé que par une combinaison de mesures. Avec le changement climatique et la croissance démographique, les risques d’instabilités sociales et politiques sont grands. Les pénuries en eau vont s’accroître dans bien des régions et avec elles leur dépendance alimentaire. Il faudra pourtant pouvoir d’ici 2050 nourrir 2 milliards d’habitants en plus, assurer l’accès à l’alimentation des plus pauvres et créer des emplois, notamment en Afrique. Que faire dans ce contexte pour produire plus et mieux ? Comment renforcer la résilience de nos territoires et passer à des systèmes de production durables ? Comment faire converger sécurité hydrique et alimentaire ? Quelles nouvelles visions bâtir sur l’eau et sur l’agriculture et comment les traduire dans nos politiques publiques ? – Lieu : AFD (Agence Française de Développement), 5 rue Roland Barthes, Paris 12è, M° Gare de Lyon – Rens 01 53 44 31 31 mevellecm@afd.fr www.afd.fr

mardi 17 mars à 19h : Projection d « Culture d’apparence » de Myriam Chetouane : Dalila cherche de l’argent pour aider sa mère à payer la cotisation de l’amicale des Algériens de France (qui couvrirait les frais de rapatriement du corps de son père défunt, dans le pays d’origine) et se rend peu à peu compte qu’elle est le témoin impuissant et la victime d’un système, un système d’apparences, dont elle ne peut sortir indemne… En contrepoint, c’est un beau portrait de la France d’aujourd’hui, vivante et métissée, vivante parce que métissée, que nous offre Myriam Chetouane. – Lieu : Centre Culturel Algérien, 171, rue de la Croix Nivert, Paris 15è – Rens. 01 45 54 95 31 http://www.cca-paris.com

jeudi 19 mars à partir de 9h Journée Internationale de lutte contre le racisme et les discriminations à l’UNESCO sur le thème : Apprendre les leçons des tragédies historiques pour combattre la discrimination dans le présent . Le matin avec des tables rondes « Combatre le racisme et la discrimination : Histoire et défis contemporains organisées par l’UNESCO avec Irina Bokova, Directrice Générale de l’UNESCO, Mutuma Ruteere, Rapporteur spécial des Nations unies sur les formes contemporaines du racisme, de la discrimination raciale, de la xénophobie et de l’intolérance qui y est associée (à confirmer), Nada Al-Nashif, Sous-Directrice Générale du Secteur des Sciences sociales et humaines à l’UNESCO, ou à partir de cas concrêts comme par exemple celui développé par Cheik Oumar BA concerant la Mauritanie — 14h-18h : Réflexion organisé par la FFPU (Fédération Français Pour l’Unesco) autour de la discrimination par le handicap ou la maladie, avec comme angle d’approche la question de la citoyenneté. Cet atelier sera abordé à travers plusieurs prismes tels que : l’éducation, la vie politique, le travail, le sport, l’égalité femme/homme, l’art et les clubs UNESCO. A partir de 19h : Concert gratuit (Musique mandingue du Mali et Gospel) Grande Soirée d’Hommage aux institutions et aux associations impliquées dans les actions contre les mutilations faites aux femmes. – Lieu : 7, Place de Fontenoy, Paris 7è, M° Ségur ou Cambronne – Inscription : 01 42 58 68 06 contact@ffpunesco.org http://www.ffpunesco.org/

jeudi 19 mars jusqu’au 21 mai 2015 les 3e jeudi du mois de 14h à 16h : Séminaire Nouvelles perspectives sur l’histoire du Maghreb (XVIIIe-XXIe siècle) . Cette échelle régionale est quasiment absente du paysage universitaire parisien, les séminaires existant se concentrant le plus souvent sur l’Algérie au XXe siècle, ou privilégiant un cadre arabo-musulman plus vaste. Pourtant, l’intérêt pour le Maghreb est vif en France et en Europe aujourd’hui, du fait de la densité des échanges. L’histoire du Maghreb moderne et contemporain a été l’objet d’un renouvellement certain au cours de la dernière décennie, profitant de l’intérêt pour l’histoire coloniale et impériale. Ce séminaire voudrait l’inscrire dans une périodisation plus large, qui prenne en compte l’époque moderne et la période postérieure aux indépendances politiques. – Lieu : IISMM, salle de réunion, 1er étage, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article382

jeudi 12 mars à partir de 18h30 : Rencontres mensuelles des Challengeurs Ingénieux : Initiation à notre plateforme de financement participatif, Présentation de « Planete Challengeurs », des solutions pour une communication solidaire – Sensibilisation, mobilisation et inscription autour de Farafina baobab pour l’entrprenariat social – Projection et témoignage de tous à Farafina Baobab – Vos prositions sont attendus pour vous joindre à nous pour une rencontre accordé auprès d’un élu local – Lieu : restaurant L’Insolite, 58 rue du poteau, Paris 18è, M° Jule joffrin.. – Rens 06 14 54 20 06 toureabchallengeursi@gmail.com www.challengeurs-ingenieux.com

jeudi 19 mars à 19h30 : Lectures-dédicaces-cocktail par la Société des Poètes français – A – 21h30: Débat : « Antara, un grand poète noir arabo-Ethiopien du VIe siècle après J.C. » par Nadia Guerbas- Dans le cadre « Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs » – Lieu : 16, rue Monsieur le Prince à Paris 6e – Rens. : 06 10 01 95 25 poetesdesafriques@voila.fr http://neonegritude33.afrikblog.com/

du vendredi 20 au lundi 23 mars : Rendez-vous sur le stand « Livres et Auteurs du Bassin du Congo » au Salon du livre de Paris, espace d’expression de la littérature d’Afrique centrale et lieu incontournable pour les littératures francophones du Sud. Un espace de 280 m2, une librairie spécialisée et un programme très riche de conférences, têtes à têtes et dédicaces avec les écrivains francophones qui font l’actualité littéraire. Pour la 6ème année consécutive, les thématiques choisies et développées de cette nouvelle édition sont à l’image d’une Afrique contemporaine, qui passionne, interroge et suscite l’engouement. Depuis sa création en 2010, Livres et Auteurs du Bassin du Congo a accueilli des écrivains de trente nationalités et plus de 300 intervenants, éditeurs et auteurs, venant d’Afrique et d’Europe. – Entrée : 12€ à 6€ et gratuit pour les moins de 18 ans – Lieu : Parc des Expositions Hall 1 Stand R68 Porte de Versailles, Boulevard Victor Paris 15e, M° Porte de Versailles – Rens. : Librairie-Galerie Congo 01 40 62 72 81/83 pauline_petesch@yahoo.fr marie-alfred.ngoma@lagaleriecongo.com http://www.livresdubassinducongo.com http://www.salondulivreparis.com

vendredi 20 mars de 15h30 à 18h, : « Entre community policing et travail milicien: essai de définition du vigilantisme à la lumière de terrains africains » avec Laurent Fourchard (FNSP, LAM) et Hervé Maupeu (Univ. de Pau, LAM) – Lieu : CERI – UMR 7050 CERI, salle du Conseil, 56, rue Jacob, Paris 6è – Rens : Karolina Michel 01 58 71 70 00/07 karolina.michel@sciencespo.fr http://www.sciencespo.fr/ceri/fr/content/analyse-du-vigilantisme-grav

vendredi 20 mars de 18h30 à 19h30 : Rassemblement du Cercle de silence à Paris contre le traitement inhumain des sans papiers – Vous pouvez vous joindre au cercle à tout moment, même pour seulement quelques instants. Par notre participation au cercle de silence, nous voulons dénoncer les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu’ils n’ont pas de papiers en règle. Nous en appelons à la conscience de tous et vous invitons à rejoindre le cercle de silence place du Palais-Royal, le 3e vendredi de chaque mois de 18h30 à 19h30 – Lieu : Place du Palais Royal, Paris 1er, M° Palais-Royal-Musée-du-Louvre – Rens. http://paris.demosphere.eu/rv/32003

vendredi 20 mars à 19h30 : Lectures-dédicaces-cocktail et Hommage à France Della Motte – A – 21h30 : Débat en partenariat avec « Poètes francophones engagés pour la paix et la liberté » (sous réserve) – Dans le cadre « Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs » – Lieu : « Galerie Malaika-Jeanne de Savoie » 17, rue de Savoie, Paris 6e – Rens. : 06 10 01 95 25 poetesdesafriques@voila.fr http://neonegritude33.afrikblog.com/

samedi 21 mars à 13h : Conférence « Le combat pour la libération nationale depuis le 11 avril 2011″ avec Bernard Doza, auteur de « La liberté confisquée », interdit en Côte d’Ivoire sous la présidence d’Houphêt Boigny. Introduction par Thibeaud Obou, écrivain et président de l’association « Africains du monde » – Lieu 177 rue de Charonne, Paris 11è, M° Alexandre Dumas – Rens. 06 63 00 93 71 africainsdumonde@gmail.com www.africainsdumonde.com

samedi 21 mars à Barbès à 15h : Manifestation « Ensemble contre tous les racismes et le fascisme » A l’initiative de l’UNSP (Union Nationale des Sans-Papiers) – L’égalité ou rien ! Cela prendra place dans un contexte marqué par l’attaque de Charlie Hebdo suivi de l’attentat antisémite de la porte de Vincennes. Nous condamnons ces meurtres et nous refusons que cela soit utilisé pour banaliser l’islamophobie et renforcer les politiques d’Etat racistes et liberticides. Parce que notre indignation n’est pas sélective, nous n’oublions pas, aux côtés des victimes des attaques de Charlie hebdo et de l’Hyper-‐Cacher, les milliers de migrantEs disparuEs en Méditerranée et ailleurs, les victimes des violences policières dans nos quartiers ainsi que Rémi Fraisse, manifestant tué par la police. Nous n’oublions pas les mortEs de Gaza, de Homs, du Nigéria ou de Kobané et toutes les victimes de la guerre comme nous n’oublions pas les victimes de la violence d’extrême-‐droite. C’est en leur mémoire que nous appelons à descendre massivement dans la rue le 21 mars prochain Devant le métro Barbès-Rochechouart -. Rens. : francois.brun22@orange.fr te : antiracisme21mars@gmail.com http://www.solidaires.org/article50350.html

samedi 21 mars à 15h : Lectures-dédicaces-cocktail dinatoire – De – 16h45 à 17h 45 : Débat : « Jacques Rabémananjara et Martial Sinda : essai d’ histoire conceptuelle de deux poètes insurgés de la négritude » par Thierry Sinda – A – 18h : carte blanche aux humoristes et slameurs – Dans le cadre « Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs » – Lieu : Un Loft, 6, rue impasse Popincourt (au niveau 34 – 36 rue Popincourt), Paris 11e – Rens. : 06 10 01 95 25 poetesdesafriques@voila.fr http://neonegritude33.afrikblog.com/

dimanche 22 mars à 15h : Lectures-dédicaces-Scène ouverte – A – 17h: Présentation du livre « Noblesse d’ Afrique » de Hélène de Gobineau (marraine de guerre de les tirailleurs sénégalais) rééd. Ed. Présence africaine par Evelyne Tran. Puis Diner de clôture des poètes – Dans le cadre « Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs » – Lieu : Restaurant « La Téranga », 48, rue Guy Môquet, Paris 17e – Rens. : 06 10 01 95 25 poetesdesafriques@voila.fr http://neonegritude33.afrikblog.com/

mardi 24 et mercredi 25 mars : Formation Initiation au budget : Vous êtes en charge de monter, suivre, coordonner ou développer des actions? Vous avez besoin de connaître ce qu’est un budget? Inscrivez-vous à la Formation Initiation au budget proposée par Solidarités Jeunesses – Tarif : Salarié-e-s bénéficiaires de la formation professionnelle : 380€ – Volontaires et bénévoles: 70€ Frais de repas inclus – Lieu association, au 10 rue du 8 mai 1945, Paris 10è, M° Gare de l’Est – Rens. 01 55 26 88 77 formation@solidaritesjeunesses.org

vendredi 27 de 19h à la nuit Gala de charité de l’APIPD (Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose) – Dîner, spectacle (danse, chant), projection de films, témoignages suivi d’un bal… avec la présence de personnalités… – La drépanocytose, qui ne cesse de s’accroître dans le monde, par manque d’informations et de moyens adaptés à la lutte, entraîne, entre autres, une morbidité excessive et des crises extrêmement douloureuses qui plongent le malade dans un abyme de souf­france physique et morale ; sans parler des absentéismes que cela engendre pour les écoliers et les salariés. Cette soirée de gala sera un moment de convivialité de partage et d’échanges poursuivant ainsi l’objectif de l’association « Informer et sensibiliser ». Y seront proposés un buffet-cocktail de bienvenue, la projection d’un film retraçant le parcours des 26 ans de lutte contre la maladie, un plateau artistique cosmopolite, des témoignages poignants, un souper gastronomique éclectique et pour démarrer les festivités, l’ouverture d’un grand bal… Sur chaque table, une enveloppe sera mise à disposition des convives souhaitant faire un don à l’association. – Une participation de 60€ sera demandée : par chèque à l’ordre de APIPD / Coupon et chèque à retourner à l’adresse suivante APIPD, 7 Ter, rue Edouard Vaillant 93400 Saint-Ouen – Lieu : Chalet du Lac de Saint-Mandé, à l’orée du Bois de Vincennes, av Bel Air, Paris 12è. – Rens. apipd@free.fr http://www.apipd.fr/gala-de-charite-reservatio

samedi 28 mars : 30ème anniversaire de l’association 30 ans de Survie. Au programme : conférences, débats, projections, expo, concerts… et publication d’une grille de lecture réactualisée de la Françafrique ! : Francafrique, la famille recomposée

samedi 28 mars de 14h30 à 17h : Balade africaine dans le 18eme : Le Petit Mali à Château Rouge à Paris – Sur les thèmes des échanges et pratiques culturelles, du patrimoine des migrants maliens en Île de France ainsi que sur la notion de voyage de proximité – Ce voyage comprend un guidage personnalisé à travers Château Rouge pendant 2h30 environ – Prix : A partir de 15€ par personne – Lieu de rendez-vous au Marché africain de Château Rouge au sortir du métro (angle Boulevard Barbès et Rue Poulet devant le kiosque) dans le 18ème à Paris – Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr – Rens. : 08 05 69 69 19, 06 41 67 04 30 bastina@bastina.fr www.bastina.fr

lundi 30 mars de 14h30 à 17h30 : Conférence : Identités et identifications avec Séverine Awenengo (CNRS, IMAF) et Vincent Denis (Université Paris-1, IHMC, IUF) – dans le cadre du Séminaire « Temps, terrains et écriture de l’histoire de l’Afrique » organisé par Marie-Laure Derat (chargée de recherche au CNRS), Camille Lefebvre (chargée de recherche au CNRS) et Thomas Vernet (maître de conférences à l’Université Paris I) – Lieu : Site Malher, Salle 107 , 9 rue Malher, Paris 4è – Rens. 01 53 63 56 50 eldubois@ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article449

Actions situées dans les Yvelines (78)
jeudi 5 mars à 20h30 : Conférence – Délits et crimes financiers par Éric Toussaint, maître de conférence à l’université de Liège, président du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM) Belgique. De nombreux délits ont été commis ces dernières années par des banques et leurs dirigeants – escroquerie, blanchiment d’argent, organisation de la fraude fiscale, délits d’initiés ou manipulations, notamment. Pourtant aucune banque n’a perdu sa licence ou n’a été démantelée par décision de justice. A quelques rares exceptions, aucun banquier n’a été condamné à une peine de prison. Les banques seraient-elles au-dessus des lois ? Les banques seraient désormais « trop grandes pour être condamnées » : les inculper aurait des répercussions trop importantes pour l’économie. – Lieu : Le Prisme, Centre commercial des 7 Mares à Elancourt (78) – Inscription up78@laposte.net – Rens. 01 30 43 67 78. info (at) cadtm.org www.cadtm.org www.up78.org

dimanche 8 mars, à partir de 11h : Journée des femmes organisé par l’association Arts et culture pour tous en collaboration avec la Ville des Mureaux – toute la journée : exposition collective de 8 artistes féminines et de l’atelier de reproductions de portraits de femmes, animé par Omar Camara, artiste plasticien (vernissage avant la conférence) – 11h: Conférence sur le thème “Autonomisation économique de la femme” animé par Françoise Traverso, Juriste spécialisée en droits humain, Présidente de l’Association internationale des Droits Humains (AIDH) – 16h: Défilé de mode, dirigé par Chérifa Bouadja – 17h: Concert de la Chorale des Bosquets, dirigée par Marie -Ange Breard-Pierre – 18h: Dîner africain et concert de Dialagui Gawlo Nianf, musicien sénégalais. – Entrée libre, participation de 5€ pour le dîner – Lieu : Espace des habitants, av de la République aux Mureaux (78) – Rens. Omar Camara: 06 98 57 19 06 ou mhadjri@mairie-lesmureaux.fr

jeudi 12 mars de 18h à 19h : Cercle de silence à Versailles : Que votre participation soit d’une minute, d’une dizaine de minutes ou d’une heure complète, elle marque votre soutien. Vous pouvez aussi y venir en groupe. Organisé par RESF : RESF78 est un collectif d’associations et de militants des Yvelines (78) qui apportent un soutien actif aux élèves sans papiers et à leurs familles – Lieu : Place du marché aux fleurs, angle Avenue de Saint-Cloud – avenue de l’Europe à Versailles (78), RER-C Versailles – Rens : 01 34 92 50 94 resf78@ouvaton.org http://www.resf78.ouvaton.org/spip.php?

samedi 14 mars à 15h30 : Conférence-débat ” La place de l’école dans l’intégration” – Dans le cadre de son cycle de conférences “les quartiers renouent avec le débat”, le RACIVS vous convie à une conférence sur le thème “La place de l’école dans l’intégration, itinéraire du natif de Baback” animée par Barthélémy Faye, Avocat et présidée par Sophie Primas, Maire Sénatrice. C’est l’histoire formidable de l’ascension du Barthélémy Faye, né au Sénégal et aujourd’hui avocat chez Cleary Gottlieb et fervent défenseur de la restructuration de la dette. – Lieu : Mairie d’Aubergenville, 1 av de la Division Leclerc à Aubergenville (78) – Rens. 01 30 99 17 22 racivs.solidaire@gmail.com

samedi 14 mars à 20h30 : grande soirée annuelle caritative de l’association Lumières de Madagascar : Au programme: repas dans une ambiance tropicale avec l’orchestre Gasc’art, spectacle, tombola et ventes d’arts malgaches. – Participation de 10€ avec 1 boisson offerte – Lieu / Salle des fêtes Paul Gauguin, rue d’Alentours, Chanteloup-les-Vignes (78) – Rens. Lumières de Madagascar: 06 63 35 35 15 ou 06 69 00 31 15

samedi 21 mars de 9h30 à 16h30 : Formation « De l’idée au Dossier de Projet » pour les Associations de migrants. L’enjeu de ce module est, à partir de l’idée d’un projet, de prendre conscience des multiples intervenants sur un territoire et pouvoir identifier les parties prenantes d’un projet ; puis d’organiser les différentes contraintes et difficultés pour mieux saisir les besoins les plus importants des populations. La formation proposera un apprentissage d’outils méthodologiques pour passer d’une « idée » à un « projet de développement », organisé selon une logique d’intervention : activités (A), résultats/réalisations (R), objectifs (O)/amélioration. L’enjeu est d’axer la réflexion sur un objectif d’amélioration quantifiable, en allant au-delà de l’énoncé de l’activité de construction ou de don. Organisme formateur : Agence Coop Dec Conseil – Lieu : DTAS Mantes-la-Jolie Leclerc, 8 quater av Division Leclerc à Mantes-la-Jolie – Rens. http://mobiles.yvelines.fr/blog/evenement/journee-de-formation-de-lidee-au-dossier-de-projet-parties-1-et-2/ ou L’Agence COOP DEC Conseil 01 40 09 20 26 / 36 contact@coopdec.org

mardi 24 mars de 18h30 à 21h30 : Formation “Rédiger une demande de financement” pour les Associations de migrants afin de Connaître l’existence d’une diversité de bailleurs de fonds, mais aussi la diversité des choix de financements ; considérer les règlements des appels à projets comme un outil de dialogue avec le bailleur de fonds. Organisme formateur : Agence Coop Dec Conseil – Lieu : DTAS Mantes-la-Jolie Leclerc, 8 quater av Division Leclerc à Mantes-la-Jolie – Rens. http://mobiles.yvelines.fr/blog/evenement/journee-de-formation-de-lidee-au-dossier-de-projet-parties-1-et-2/ ou L’Agence COOP DEC Conseil 01 40 09 20 26 / 36 contact@coopdec.org

Actions situées en Essonne (91)
mercredi 4 mars de 14h à 17h : Formation pour comprendre et lutter contre les discriminations par Laurent Ott, formateur et chercheur en Travail Social, docteur en Philosophie : La question des discriminations a éclaté dans le paysage social au début du XXIème siècle et a abouti à la création de nouveaux outils juridiques et sociaux. Tout indique que cette question continuera dans les années à venir à nourrir de nombreuses crises sociales et politiques et sera à l’origine d’actions et dispositifs censés y remédier. Or, on ne peut agir que sur ce que l’on peut penser et comprendre, sans quoi la seule dénonciation des discriminations , voire les mesures censées y remédier pourraient bien être inefficaces ou contre-productives. Afin de mieux comprendre et agir au sujet des discriminations, le Centre Social de Chilly Mazarin, et Laurent Ott, en lien avec l’association Intermèdes Robinson, proposent une action de formation pour comprendre le phénomène des discriminations, ses spécificités et son actualité et de proposer des pistes d’intervention adaptée – Lieu : MJC-Centre Social de Chilly, 18, rue Pierre Mendès-France à Chilly-Mazarin (91), RER-C Chilly-Mazarin – Inscription : 01 69 09 01 87 http://paris.demosphere.eu/rv/36641

vendredi 6 mars et tous les 1er vendredi du mois de 18h à 19h : Cercle de silence de Brétigny – Avec ou sans papiers, l’étranger est un être humain. Notre silence le crie. Nous invitons chacun à agir pour le respect de la dignité de toute personne. Le cercle de silence de Brétigny est composé de citoyen(ne)s dont certain(e)s sont membres de : Alphabeta, ATD Quart Monde Essonne, CCFD-Terre Solidaire, Comité Chrétien en Solidarité avec les Chômeurs et les Précaires, Communauté Catholique de Brétigny/Le Plessis-Paté, Eglise Réformée de la Vallée de l’Orge, Ligue des Droits de l’Homme, Observatoire du CRA de Palaiseau, Parti de Gauche, Réseau Education Sans Frontières 91, Réseau franciscain Gubbio, Restos du Cœur, Solidarités Nouvelles pour le Logement. – Lieu : Place de la Gare à Brétigny-sur-Orge (91), RER-C Brétigny-sur-Orge – Rens cercledesilencebretigny@yahoo.fr http://cerclesdesilence.info

vendredi 20 mars à 20h30 : Concert de Simon Winsé et son groupe. Multi-instrumentaliste burkinabé, dans le cadre du weekend chanson du service culturel de la Ville et pour l’ouverture de la semaine contre le racisme. Simon Winsé fusionne avec brio la musique traditionnelle Samo et les grands courants musicaux internationaux que sont le jazz, le blues et le rock. Jubilatoire. – Tarif de 2€ à 10€ au choix du spectateur – Lieu : théâtre de l’Arlequin, 5 rue Jean-Raynal à Morsang-sur-Orge – Rens Reservarion 06 69 25 49 15 maria@theatre-arlequin.fr arlequin.morsang@gmail.com http://www.theatre-arlequin.fr

dimanche 29 mars à 17h : Représentation de « Toute vie est une vie », théâtre tout public, à partir de 8 ans. Des récits à la source du Mali classique (XIIIe siècle). Une approche inattendue de la confrontation entre le masculin et le féminin. . – Tarif de 2€ à 10€ au choix du spectateur – Lieu : théâtre de l’Arlequin, 5 rue Jean-Raynal à Morsang-sur-Orge – Rens Reservarion 06 69 25 49 15 maria@theatre-arlequin.fr arlequin.morsang@gmail.com http://www.theatre-arlequin.fr

Actions situées dans les Hauts de Seine (92)
lundi 2 mars à 19h: Conférence Littéraire sur la Diversité en tant que Littérature Plurielle. L’idée des Éditions La Perle Noire étant de faire un point sur les acteurs issus de la diversité opérant dans l’univers du Livre : Éditions, Auteurs, Libraires.. avec Lucien Kemkeng, Président du Cercle de la Diversité, et auteur du ‘Plaidoyer de la Diversité’ aux Éd. Michel de Maule, Karine Oriot, Journaliste pour le Magazine Amina & Africa N°1, François Durpaire (Universitaire, Militant Diversité), Gérard Théobald (Libraire, Réalisateur, Auteur), Abad Boumsong ( Auteur, ‘DUBSTEP’, Éd. LPN), Joelle Esso ( Auteur, ‘Eto’o Fils’, Éd. Dagan) et Mawa Kiese Mawawa ( Directeur de la revue PAARI & de la maison de l’Afrique de l’Harmattan à Paris.) – Lieu : espace Jean Alain Boumsong, 4-6 rue des Courrières, Nanterre (92) – Rens. contact@lucien-kemkeng.fr contact@editionslaperlenoire.com www.editionlaperlenoire.com

du mardi 3 au 8 mars tous les jours à 20h30, jeudi à 19h30, dimanche à 15h30 : Représentations de « Hate Radio » : Hate Radio raconte une journée ordinaire des journalistes de la Radio-Télévision Libre des Mille Collines en 1994 au Rwanda, au moment où se met en marche l’épouvantable génocide qui frappera des centaines de milliers de Tutsis et de Hutus. Au cœur d’une reconstitution fidèle du studio d’enregistrement, le jeune metteur en scène et sociologue suisse Milo Rau, fait entendre, dans un huis clos hyperréaliste, la haine ordinaire et l’excitation des « criminels de la parole » qui ont officié à ce micro et ont, par leur rhétorique génocidaire, attisé les haines. Spectacle en français et kinyarwanda sous-titré en français – Tarifs de 10€ à 28€ – Lieu : Théâtre Nanterre-Amandiers, 7, avenue Pablo Picasso, Nanterre (92) – Réservations 01 46 14 70 00/10 du mardi au samedi de 14h à 18h www.nanterre-amandiers.com

samedi 7 mars à 18h30 : Débat avec le Monde diplomatique « L’information comme bien commun : un projet pour une presse libre » À l’occasion du spectacle Hate Radio. Débat autour des questions liées à la liberté de la presse et la déontologie journalistique avec Pierre Rimbert, journaliste au Monde diplomatique, membre d’Acrimed (Action Critique Médias), auteur de Libération, de Sartre à Rothschild (Liber-Raisons d’Agir, 2005) et Emmanuel Vire, secrétaire général national des journalistes CGT. Avec Le Monde diplomatique, les Amis du Monde diplomatique et l’Agora, Maison des initiatives citoyennes de la ville de Nanterre. – Lieu : Théâtre Nanterre-Amandiers, 7, avenue Pablo Picasso, Nanterre (92) – Réservations 01 46 14 70 10 du mardi au samedi de 14h à 18h rencontres@amandiers.com www.nanterre-amandiers.com

jeudi 12 mars à 18h30 : projection de « Hate Radio » (2014, 52’, français et kinyarwanda, sous-titré en français) et débat avec Milo Rau : Les moyens utilisés pour massacrer près d’un million de membres de la minorité des tutsis au printemps 1994 au Rwanda étaient plus que rudimentaires: machettes, matraques, quelques fusils. Mais le principal instrument du génocide était une station de radio : la RTLM – la Radio-Télévision Libre des Mille Collines. Ce film est une invitation à plonger dans les coulisses de la production du spectacle éponyme de Milo Rau. Avec ce making-of, on découvre les dessous de la pièce : le voyage de l’équipe artistique au Rwanda, la rencontre – entre autres – d’anciens présentateurs de la RTLM. Aussi bouleversant que le spectacle, ce film nous rappelle, encore une fois, que sur les collines de Kigali, on a d’abord tué avec les mots. La projection est suivie d’une rencontre avec Milo Rau. Tarif : 5 € – Lieu : Théâtre Nanterre-Amandiers, 7, avenue Pablo Picasso, Nanterre (92) – Réservations 01 46 14 70 00/10 du mardi au samedi de 14h à 18h www.nanterre-amandiers.com ou 01 42 71 44 50 reservation@ccsparis.com www.international-institute.de

samedi 14 mars à 14h : Conférence Débat : Egalité Femme-Homme en Afrique : un outil pour la paix et le développement – Il s’agit de mettre en évidence l’importance des femmes africaines mais aussi de toutes les femmes dans la résolution des conflits en afrique mais aussi ici : Cette conférence serat aussi l’occasion de restituer les principales conclusions de conférence, du 5 mars, sur « L’égalité femmes-hommes : une solution pour dépasser les crises » et lancer les activités d’animation du 2ème du réseau AFAS « club Echelle ‘ d’accès aux droits Humains , à la citoyenneté et la parentalité , créer depuis Juin 2014 à Nanterre Ville – Les débats du 14 mars seront animés par le réseau AFAS (Actions des femmes africaines solidaires pour le développement) et ATTAC section de Courbevoie – Lieu : 6 rue Adam Ledoux à Courbevoie (92), Bus 275 a partir de la Défense Grande Arche descendre Place Charras, de la gare Saint Lazare par le train descendre a Courbevoie – Rens. Amélie Ripoche 06 32 47 98 25 a-ripoche@hotmail.fr afasinfos@gmail.com

mercredi 18 mars à 18h30 : Représentation de « La calebasse brisée » : Mêlée de chants, gospel et reggae-ragga, soirée de contes des Caraïbes remplis de la mémoire de l’Afrique : Chico Rei, le roi des esclaves est respecté y compris par les gardes qui lui mettent des chaines aux pieds. Il a sauvé sans guerre son peuple de l’esclavage. Kouakou Anansé, l’homme araignée venu du Ghana jusqu’en Jamaïque et Big sixteen au grand pied sont réunis pour célébrer la mémoire des résistants à l’esclavage. – Lieu : Médiathèque Pierre et Marie Curie, 5 place de l’Hötel de ville, 92000 Nanterre (92) – Rens. Caroline Castelli 06 81 83 90 55 01 47 29 51 62 carolinecastelli@orange.fr http://carolinecastelli.monsite-orange.fr

jeudi 19 mars de 12h15 à 13h15 et tous les 3ème jeudi de chaque mois : Invitation à participer au Cercle de Silence de la Défense : Le Cercle de Silence est un rassemblement de citoyens et de membres de Notre Dame de Pentecôte, du Secours Catholique du 92, d’ATD-Quart-Monde, du CCFD-Terre Solidaire du 92, du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF 92), de l’Arche de Lanza del Vasto, et- Par notre participation au Cercle de Silence, nous voulons attirer l’attention sur les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu’ils n’ont pas de papiers en règle.Nous refusons toute chasse aux étrangers qui inflige aussi des traumatismes profonds à ceux qui en sont les témoins, à la société toute entière, aux enfants particulièrement. Les atteintes à la dignité de quelques-uns blessent tous les hommes dans leur humanité. Nous voulons que la France redevienne un pays d’accueil, sans cesse enrichi et transformé par des êtres humains venus du mondentier – Lieu : Parvis de la Défense Entre le CNIT et les Quatre Temps, RER SNCF ou tram arrêt Grande Arche – Rens. guillot.anne@orange.fr ou 06 21 05 47 38 jp.vanhoove@wanadoo.fr

Actions situées en Seine St Denis (93)
lundi 2 mars et tous les lundi de 22h30 à Minuit : Cours de Djembé Avancés : Apprentissage systématique des solos (djembé et dun-duns) – Sentiment – Déclinaisons et Improvisation – Jeu en groupe – Chauffés – tempos élevés – Le premier cours est gratuit, n’hésitez pas à venir en mode découverte ! – Lieu des cours : Maison Lounès Matoub, 4-6 place de la République à Montreuil (93), M° Robespierre, ligne 9, sortie rue Barbès – Rens asso.adamao@gmail.com http://adamao.wordpress.com

vendredi 6 mars à 19h : Meeting contre l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire. Meeting de témoignage et de défense des libertés. Contre l’islamophobie, pour les droits civiques. Contre la dérive sécuritaire, pour les libertés publiques – Notre solidarité avec les victimes de l’attentat sanglant contre la rédaction de Charlie Hebdo, avec celles de l’attentat antisémite contre l’Hyper Cacher et avec la policière antillaise abattue Porte de Montrouge doit s’étendre à toutes celles et tous ceux qui sont aujourd’hui pris comme boucs émissaires et qui ressentent au quotidien, notamment dans les quartiers populaires, les effets d’une haine instillée depuis de nombreuses années. Contre un Patriot Act à la française, nous affirmons notre attachement aux libertés individuelles, aux droits sociaux et aux libertés publiques. Le sacrifice des libertés au nom du tout sécuritaire ne serait que l’expression de notre faillite politique collective. Les musulmanes et musulmans, qui se défendent avec le vocabulaire du droit et de l’égalité, défendent de ce fait les droits de toutes et tous. Les signatures de structures appelant au meeting sont collectées à l’adresse front.contre.islamophobie@gmail.com – Lieu : Bourse du travail de Saint Denis M° Porte de Paris front.contre.islamophobie@gmail.com – http://www.ujfp.org/spip.php?article3907

samedi 7 mars de 14h à 19h : Rencontre Femme, Noire et Leader : Dans le cadre de la Journée internationale de la Femme, La Cime d’Ebène en partenariat avec Gran Jan Bèl vous convie à la rencontre-débat Femme, Noire et Leader. A l’heure où le métissage est revendiqué, l’origine territoriale a-t-elle des répercussions sur les nominations aux postes piliers des corporations ? Une réflexion sera menée autour des droits des femmes, de l’évolution et l’ascension de ces dernières dans la société. Le débat sera illustré par les témoignages de femmes occupant des postes à responsabilités. – Lieu : Centre socioculturel de la Boissière, 317 boulevard de la Boissière à Rosny-sous-Bois (93) – Rens. 06 21 86 29 36 granjanbel@hotmail.fr contact@achac.com www.achac.com – Sur réservation https://www.weezevent.com/femme-noire-et-leader

Actions situées dans le Val de Marne (94)
jeudi 19 mars de 14h à 16h et tous les 3ème jeudi du mois : Atelier de recherche « Divination et Rhétorique » organisé par Danouta Liberski (CNRS), Odile Journet-Diallo (EPHE) et Stéphan Dugast (IRD) – La très grande diversité des formes africaines de consultation de l’oracle offre à l’entreprise comparative un champ d’exercice qui a été peu exploité jusqu’à aujourd’hui. – Lieu : IMAF-Ivry, CNRS, 27, rue Paul Bert à Ivry-sur-Seine (94) – Rens. addenicolas@gmail.com. http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article417

Petites annonces
Deux essais édité en janvier 2015 « Essai d’interprétation des phénomènes culturel » & Essai d’interprétation du vivre ensemble » : Du dialogue interculturel, volume 1 & volume 2 de Gianna Pallante – Préface de Cristiana Freni – 1 – Le développement vertigineux des communications et la surexploitation de la planète nous obligent aujourd’hui à vivre en contact permanent. Dans ce contexte, le dialogue interculturel se présente comme une possibilité pour vivre ensemble. Mais cela suppose, selon l’auteur, que les hommes ont « du commun » à partager. Sa recherche veut donc montrer qu’au-delà des différences, il existerait une nature humaine qui s’exprime dans l’histoire des hommes et se manifeste dans la diversité des cultures. -2 – Aujourd’hui, le dialogue interculturel se présente comme un nouveau modèle de conception de la relation entre cultures. Dans ce livre, l’auteur soutient la thèse selon laquelle le texte d’une culture est inscrit dans la personne qui se l’approprie à travers l’éducation. Le dialogue est possible si la structure de la personne est la relation d’ouverture à l’autre et si les personnes en dialogue sont capables de dépasser leur horizon personnel et culturel pour créer une réelle solidarité. Coll. Harmattan Cameroun, 17€ chacun , 172p 176 p., janvier 2015

Afrimarket recrute ! Un Business Developer : Afrimarket est une société pionnière dans le secteur fin-tech en Afrique. La particularité du service ? Lorsqu’un migrant transfère de l’argent avec Afrimarket, son bénéficiaire ne reçoit pas de cash à l’arrivée, mais seulement des produits et des services ! Ainsi, les migrants africains peuvent envoyer de l’argent dédié à un usage particulier à leurs proches au pays, en alimentaire, santé, scolarité, électroménager, construction et cela à moindre coût ! Afrimarket a déployé son service vers la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Bénin et le Togo, et a vocation à s’étendre sur l’ensemble du continent. L’équipe est aujourd’hui composée de 35 personnes répartis entre Paris, Abidjan, Dakar, Lomé et Cotonou et cherche à se renforcer au sein du siège à Paris. Nous recherchons des profils entrepreneurs, avec un bon sens des réalités et un goût prononcé pour défricher de nouvelles opportunités. Ouvert et convaincant, vous devrez mener des entretiens avec des acteurs de haut niveau et mener un travail de réflexion important. Vous êtes dynamique et autonome, et avez un sens de l’opérationnel fort ! Nous recherchons des étudiants en année de césure ou stage de fin d’étude. Détails du stage : Stage de 6 mois, rémunération à débattre. Lieu : Paris Envoyez CV et lettre de motivation à contact@afrimarketgroup.com – Rens. 06 77 94 08 76 lucile.paisant@afrimarketgroup.com

Les Editions « Académie Francophone » ont été créées par les membres de l’association Académie Francophone. Elles ne font pas de compte d’auteur. Une Fois le devis de fabrication d’un livre établi, son montant est divisé par le nombre des auteurs membres qui cotisent pour la publication du livre de leur camarade. Puis vient le tour de chacun, et ainsi de suite. Une fois le livre publié, les camarades prennent un exemplaire à moitié prix par solidarité, et le reste est distribué dans les librairies. Rens. : Sophie Boutcheu academie.francophone@yahoo.fr

Sauf indication contraire l’entrée aux manifestations est libre – Si vous souhaitez en faire profiter vos amis : n’hésitez pas à retransmettre ou à les abonner à cet agenda, c’est gratuit : il suffit de me le demander – Prochain courriel à la fin de ce mois : si vous avez des informations à faire passer : merci de me les communiquer avant le 25 – Si vous n’arrivez pas à joindre le contact annoncé, merci de m’en avertir – Pour éviter mes courriers, il suffit de me répondre STOP en indiquant l’adresse de réception si le message a été redirigé – Enfin de nombreux messages nous reviennent parce que les boites-aux-lettres des destinataires sont surchargées ou périmées. Nous supprimons automatiquement de notre base de données les adresses après deux retours.

mar 2, 2015

Vient de paraître : « Renforcer la compétitivité en Afrique de l’Ouest »

Nous avons le plaisir de vous informer de la parution du volume16, NUMERO 1 – Mars 2015 de la revue Passerelles intitulé :  » Renforcer la compétitivité en Afrique de l’Ouest « 

Éditorial

Il ressort des analyses de cette édition que l’accroissement des échanges intra africains sera subordonné à la suppression des obstacles au commerce. Fort de ce constat il est admis que pour saisir pleinement les bénéfices potentiels de la Zone de libre échange continentale (ZLEC) et accroître durablement leur compétitivité, les pays de la CEDEAO doivent entreprendre de nombreuses réformes visant l’amélioration de la qualité de l’infrastructure routière régionale, l’accroissement de la productivité et de la qualité, la réduction des coûts de transport et de commercialisation.

Pour accéder au PDF en version intégrale, cliquez ici : http://www.ictsd.org/sites/default/files/review/Pass_Febr_9%20FV.pdf

COMPETITIVITE
Obstacles domestiques aux échanges et compétitivité : le cas du Nigeria : http://www.ictsd.org/bridges-news/passerelles/news/obstacles-domestiques-aux-%C3%A9changes-et-comp%C3%A9titivit%C3%A9-le-cas-du-nigeria
Antoine Coste
La persistance d’obstacles domestiques aux échanges réduit sensiblement la compétitivité des produits nigérians face aux importations. Combinée à des actions pour accroître la productivité et la qualité, la réduction des coûts de transport et de commercialisation améliorerait cette compétitivité plus efficacement que la politique restrictive appliquée actuellement.

COMMERCE INTRAREGIONAL

Impact de l’amélioration de la qualité de l’infrastructure routière régionale sur le commerce intra régional dans la CEDEAO : http://www.ictsd.org/bridges-news/passerelles/news/impact-de-l%E2%80%99am%C3%A9lioration-de-la-qualit%C3%A9-de-l%E2%80%99infrastructure-routi%C3%A8re

Uduak Akpan
En dépit des nombreuses politiques adoptées par les décideurs de la CEDEAO en vue de promouvoir le commerce intra régional, celui-ci reste encore faible et soumis à de nombreuses entraves. Ceci montre que le développement du commerce régional est aussi assujetti à d’autres facteurs dont la qualité des infrastructures.

ZONE DE LIBRE ÉCHANGE CONTINENTALE

Les bénéfices potentiels de la Zone de libre échange continentale africaine pour les Etats de la CEDEAO : http://www.ictsd.org/bridges-news/passerelles/news/les-b%C3%A9n%C3%A9fices-potentiels-de-la-zone-de-libre-%C3%A9change-continentale

Aliou NIANG et Epiphane G. ADJOVI

La création de la Zone de libre-échange continentale devrait se traduire par un accroissement du volume des échanges et une amélioration du niveau de vie des populations de l’Afrique de l’Ouest. De nombreux actes devront cependant être posés pour mettre en œuvre les politiques régionales et lever les obstacles au commerce. La mise en œuvre du tarif extérieur commun (TEC) de la CEDEAO depuis le 1er janvier 2015 est une avancée salutaire dans la bonne direction.

CHAINES DE VALEUR MONDIALE
Progression dans les chaînes de valeur mondiales : le cas des pays d’Afrique subsaharienne : http://www.ictsd.org/bridges-news/passerelles/news/progression-dans-les-cha%C3%AEnes-de-valeur-mondiales-le-cas-des-pays-d

Patrick Bonaventure Ongono, et Manfred Kouty
La mondialisation a offert aux pays en développement de nombreuses opportunités d’intégration au commerce mondial. La progression dans les chaînes de valeur mondiales (CVM) est un moyen efficace de rehausser la compétitivité internationale d’un pays.

PARTENARIAT ACP-UE
Test grandeur nature sur le partenariat ACP-UE: peut-il être relancé? : http://www.ictsd.org/bridges-news/passerelles/news/progression-dans-les-cha%C3%AEnes-de-valeur-mondiales-le-cas-des-pays-d

Geert Laporte
Le groupe ACP est en train de disparaître et de perdre rapidement son attrait, son poids politique et son pouvoir de négociation dans la gouvernance mondiale. Les défis structurels persistent mais des réformes de haut niveau pourraient ouvrir une nouvelle voie

DERNIER MOT
Le groupe ACP a-t-il un avenir au-delà de 2020? : http://www.ictsd.org/bridges-news/passerelles/news/progression-dans-les-cha%C3%AEnes-de-valeur-mondiales-le-cas-des-pays-d

Cheikh Tidiane Dieye
Les circonstances historiques, bonnes ou mauvaises, qui sont à la base de la création du groupe ACP en 1975 à Georgetown en Guyane ont forgé l’identité de ce groupe et déterminé la forme et le fond de la coopération qu’elle entretient avec l’Europe, et avec le reste du monde. Figé dans sa forme actuelle, isolé, sans ressources propres et prisonnier de son histoire, qui est à tout point de vue orientée par la dépendance à l’aide multiforme de l’Europe, le groupe ACP n’aura pas d’avenir s’il ne pose pas des actes forts en vue de sa transformation politique et économique.

RAPPORT ENDA :http://www.ictsd.org/bridges-news/passerelles/news/d%C3%A9marrage-des-n%C3%A9gociations-sur-la-zone-de-libre-%C3%A9change-continentale
Démarrage des négociations sur la zone de libre-échange continentale à partir juin 2015.

RAPPORT ICTSD : http://www.ictsd.org/bridges-news/passerelles/news/d%C3%A9marrage-des-n%C3%A9gociations-sur-la-zone-de-libre-%C3%A9change-continentale
Les membres de l’OMC annoncent d’importantes préférences sur les services en faveur des PMA.

mar 2, 2015

Bulletins-electroniques.com. Veille technologique internationale

Au sommaire de ce numéro :

Santé
Diagnostiquer plus rapidement la septicémie
Implantation réussie d’un défibrillateur de nouvelle génération

Environnement
[Focus] Conférence Leibniz : M. Edenhofer présente des solutions contre le changement climatique
Un trottoir anti-smog nettoyant l’air

Énergie
NordLink : un câble sous-marin entre l’Allemagne et la Norvège
Smart Grids : un nouveau logiciel pour réduire la facture énergétique des activités manufacturières

Electromobilité
Conférence nationale sur la formation professionnelle et l’électromobilité à Berlin TIC
Création d’un centre de données pour les PME en Allemagne

Voir le version électronique en ligne : http://www.bulletins-electroniques.com/be_allemagne_692.htm

mar 2, 2015

La lettre de l’Iddri n°57

De nouveaux indicateurs de richesse pour guider l’action publique

L’Assemblée nationale a adopté une loi sur les nouveaux indicateurs de richesse à la fin janvier. Si la loi est votée au Sénat dans les mois qui viennent, le Gouvernement français devra alors évaluer, chaque année, les principales propositions budgétaires à l’aune de leurs conséquences sur de nouveaux indicateurs de richesse ; cette évaluation devra être remise au Parlement pour qu’il en débatte. Les indicateurs porteront sur plusieurs domaines, comme l’environnement, la qualité de vie ou les inégalités, autant de dimensions que le produit intérieur brut (PIB) ne prend pas en compte.

Ce vote inscrit pleinement la France dans un nouveau moment du débat sur les indicateurs complémentaires au PIB : il ne s’agit plus aujourd’hui de convaincre de leur utilité, mais de « transformer l’essai » en les inscrivant dans le champ politique, pour qu’ils influent sur les décisions politiques. Or, après le rapport Stiglitz sur les nouvelles mesures du bien-être, initié par Nicolas Sarkozy, la France n’avait pas donné de véritable suites politiques à ce travail, alors que d’autres gouvernements s’étaient dotés, pour guider et évaluer leur action, de tableaux de bord d’indicateurs, comme le Royaume-Uni ou la Belgique.

En 2014, le travail de l’Iddri (cf. http://www.iddri.org/Publications/Les-nouveaux-indicateurs-de-prosperite-pour-quoi-faire-Enseignements-de-six-experiences-nationales) a précisément consisté à mieux comprendre comment les pays pionniers en la matière se sont saisis du sujet et quels usages sont faits, en pratique, de ces nouveaux indicateurs. Selon la députée Eva Sas, rapporteure du projet de loi, « les travaux de l’Iddri ont largement contribué à l’adoption de ma proposition de loi sur les nouveaux indicateurs de richesse par l’Assemblée nationale le 29 janvier dernier. La qualité de l’analyse et le panel large des expériences étrangères étudiées ont enrichi le débat, démontré l’importance de la mise en place de nouveaux indicateurs tels que les inégalités ou l’empreinte carbone, et convaincu que la France devait redevenir leader en ce domaine. »

Si la loi est une avancée incontestable, de nombreuses questions restent en suspens. Premièrement, la loi ne détermine pas quels indicateurs devront être utilisés, ni combien. Or le choix des indicateurs, tout comme leur nombre, est évidemment crucial. Deuxièmement, selon quel processus légitime choisir ces indicateurs ? Une commission, sous l’égide du Conseil économique, social et environnemental, a d’ores a déjà été créée. Comment associer le grand public à une telle démarche ? Les exemples étrangers ont en effet montré que de telles consultations permettaient non seulement de légitimer ces indicateurs, mais aussi d’assurer leur appropriation par le grand public et les médias. Comment aussi s’assurer qu’ils seront repris durablement par le monde politique ? La loi donne une impulsion, qui devra elle-même être suivie par une volonté de tous les acteurs politiques, médiatiques et de la société civile de voir ces indicateurs s’inscrire dans le paysage politique.

Au-delà du cadre national, il s’agit aussi, aujourd’hui, de s’intéresser aux évolutions en matière d’indicateurs au niveau international et en particulier à l’ONU. Les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) seront, à la fin de l’année 2015, remplacés par les objectifs de développement durable (ODD), qui ne porteront pas uniquement sur les pays en développement, mais auront une portée universelle ; tous les pays devront donc se doter d’ODD. Comment alors articuler initiatives nationales, à l’image de ce qui se déroule en France actuellement, et initiatives onusiennes ? Les tableaux de bord nationaux, qui commencent à être nombreux, peuvent-ils servir de « briques élémentaires » au futur tableau de bord mondial des ODD ?

Les politiques publiques franchissent en ce moment une nouvelle étape, celle de la mise en politique des indicateurs complémentaires au PIB. La loi récemment votée en France en est la preuve. C’est une chance pour le développement durable, qui nécessite par définition une représentation multidimensionnelle des problèmes, et à concilier des dimensions comme la cohésion sociale et l’environnement. À l’évidence, de nombreuses questions restent en suspens pour extraire tout le potentiel que pourront nous apporter ces nouvelles boussoles.

ÉVÉNEMENTS

Mardi 3 mars, Paris – Les nouveaux indicateurs de développement (http://www.iddri.org/Projets/Les-mardis-de-l-avenir-la-transition-ecologique-en-debat/Les-nouveaux-indicateurs-de-developpement), une session des « Mardis de l’avenir – La transition écologique en débat », organisés par l’Assemblée nationale, avec l’appui de l’Iddri. Damien Demailly, coordinateur du programme Nouvelle Prospérité de l’Iddri, interviendra lors de cette session.
>> Note : conférence sur invitation uniquement

Jeudi 5 mars, Sienne (Italie) – Changements transformatifs en matière de technologies et de politiques dans le secteur agroalimentaire (http://www.iddri.org/Evenements/Interventions/Transformative-changes-in-technologies-and-policies-in-agro-food-sector), une intervention de Sébastien Treyer dans le cadre de la 2e conférence du SDSN (Sustainable Development Solutions Network) Méditerranée : « Solutions for agri-food sustainability in the Mediterranean ».

Mardi 17 mars, Paris – L’environnement en Europe : état des lieux et perspectives, une session du séminaire développement durable et économie de l’environnement (SDDEE) (http://www.iddri.org/Projets/Seminaire-Developpement-durable-et-economie-de-l-environnement/L-environnement-en-Europe-etat-des-lieux-et-perspectives), animée par Sybille van den Hove (Median) et Lucien Chabason (Iddri).

Cette séance consistera en une présentation et une lecture critique du Rapport d’évaluation de l’état de l’environnement en Europe (The European Environment — State and Outlook 2015, ou SOER 2015), qui sera publié par l’Agence européenne de l’environnement le 3 mars 2015. En complément d’une évaluation scientifique et comparée de l’état de l’environnement et des politiques environnementales existantes dans les différents pays et régions du continent, le rapport propose une analyse des tendances et perspectives de mise en œuvre de l’agenda européen en matière d’environnement pour la période 2015-2020.

Mercredi 18 mars, Paris – Comment traiter la question de la vulnérabilité au changement climatique ?(http://www.iddri.org/Evenements/Conferences/How-to-address-vulnerability), une conférence organisée dans le cadre de l’initiative Make It Work de Sciences Po, en présence de Michael B. Gerrard (professeur à l’Université Columbia), Julia Marton-Lefèvre (ancienne directrice générale de l’UICN, membre du conseil d’administration de l’Iddri), et Teresa Ribera (directrice de l’Iddri).

Pour faire face aux impacts du changement climatique, nous devons mettre en œuvre des politiques visant à développer la résilience des pays, plus particulièrement les plus pauvres. Au-delà des politiques environnementales, une approche globale intégrant les dimensions sociales du développement est nécessaire. Quels sont les enjeux juridiques de cette approche, aux niveaux national et international ?

Samedi 28-mardi 31 mars, Paris – 12e Forum international de la météo et du climat, un événement organisé par la Société météorologique de France (présidée par Jean Jouzel, également président du bureau du conseil d’administration de l’Iddri) : http://www.forumeteoclimat.com/ .

Cette 12e édition s’inscrit dans la perspective des discussions de Paris Climat 2015 dont l’enjeu central sera de mettre l’économie mondiale sur une trajectoire d’émissions de gaz à effet de serre qui permette que le réchauffement climatique à long terme n’excède pas 2°C par rapport au climat de la période préindustrielle : www.forumeteoclimat.com

Mardi 31 mars, Paris – Pré-COP21 Energie/Climat : Entreprises, faites vos jeux, rien ne va plus ! (http://www.iddri.org/Evenements/Interventions/Salon-Produrable-2015) , une conférence organisée à l’occasion de la 8e édition du Salon Produrable. Léna Spinazzé animera cette conférence, et l’Iddri est partenaire de cet événement en faveur du développement durable et de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

VIDÉOTHÈQUE

Mardi 27 janvier, Paris – Une nouvelle modernisation agricole en Chine : entre productivité et durabilité, une session du séminaire développement durable et économie de l’environnement (SDDEE), animée par Marie-Hélène Schwoob (Iddri) et Joël Ruet (chercheur associé à l’Iddri) : http://www.iddri.org/Projets/Seminaire-Developpement-durable-et-economie-de-l-environnement/Une-nouvelle-modernisation-agricole-en-Chine-Entre-productivite-et-durabilite.

Pour de nombreux pays où la révolution verte a permis de très importantes augmentations des rendements et de la production agricole, il devient urgent de corriger ses impacts négatifs en matière environnementale mais aussi sociale. Comment la réforme des politiques publiques en place permet-elle vraiment d’infléchir les trajectoires passées ? Marie-Hélène Schwoob, avec l’éclairage de Joël Ruet, traitera cette question, particulièrement prégnante en Chine.

fév 27, 2015

Appel à communications pour le colloque Modernité(s) dans les Amériques (1910-1970)

Le pôle Nord-est de l’IdA lance jusqu’au 1er mai 2015, un appel dans le cadre de l’organisation de son deuxième colloque qui aura lieu à l’Université de Bourgogne du 18 au 20 novembre 2015.

Lieu : Université de Bourgogne, Dijon, Maison des Sciences de l’Homme

Les propositions de communication (300 mots en français, anglais espagnol ou portugais) sont à envoyer conjointement aux quatre organisateurs scientifiques accompagnées de quelques lignes biographiques.

Comité d’organisation :
– Hélène Aji, Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense :
– Maria Graciete Besse, Université Paris-Sorbonne :
– Paul-Henri Giraud, Université de Lille 3 Sciences humaines et sociales : – Fiona McMahon, Université de Bourgogne : http://www.institutdesameriques.fr//article/appel-communications-pour-le-colloque-modernites-dans-les-ameriques-1910-1970%3E*ppel

http://www.institutdesameriques.fr//article/appel-communications-pour-le-colloque-modernites-dans-les-ameriques-1910-1970

http://www.institutdesameriques.fr/content/presentation-du-pole-nord-est

Pages :«1...44454647484950...360»

Archives