déc 3, 2014

Séminaire : « Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones »

L’équipe ERC SOGIP, dirigée par Irène Bellier, a le plaisir de vous inviter au séminaire mensuel : « Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones » – année 2014-2015 : participation politique et citoyenneté

Date : Jeudi 11 décembre 2014
Heures : 9h-13h
Lieu : EHESS, Salle du Conseil A, bâtiment Le France, 190 av de France, 75013 Paris.

2ème séance : Reconfigurations de l’État face aux revendications autochtones : multiculturalisme et biculturalisme en perspective

Intervenants :
Natacha Gagné (Professeure, Université Laval),
Professor Vuokko Hirvonen (Sámi allaskuvla/Sámi University College)
Akuavi Adonon Viveros (Professeur chercheur à l’Université Autonome Métropolitaine, campus Cuajimalpa)

Présentation :
La reconnaissance au niveau international, dans les années 80, des droits des peuples autochtones, a ouvert des enjeux très importants qui mettent en tension les relations politiques, juridiques, économiques que ces nouveaux sujets de droit entretiennent avec l’État. La construction au niveau international de nouveaux imaginaires politiques autochtones conduit aussi à repenser l’État, dans la mesure où celui-ci représentait l’institution déterminant la conceptualisation et le sens d’une autochtonie subalterne.

Plusieurs États concernés par les revendications autochtones sont ainsi passés du cadre de référence de l’État-nation à celui de l’État multiculturel. Quelques-uns, menés plus loin par des discussions autour de la décolonisation et par des transformations constitutionnelles ont adopté un cadre plurinational. Si ces changements ont permis la reconnaissance de certains droits aux peuples autochtones, ils ont aussi ouvert plusieurs défis, liés à l’appropriation des nouveaux dispositifs et espaces politiques, aux contraintes liés à la reconnaissance formelle de la « culture », de la langue ou des systèmes normatifs autochtones, ainsi qu’à la production de nouveaux rapports de pouvoir. Nous explorerons ces dynamiques à travers trois interventions, portant sur la reconnaissance des systèmes normatifs au Chiapas, la mise en place de systèmes d’éducation Saami dans les pays nordiques (notamment la Norvège), et sur les espaces de participation politique ouverts en Nouvelle Zélande et au Canada.

Résumés :

« Représentation et participation politique : les Māori font leur entrée sur la scène politique municipale »
Natacha Gagné (Professeure, Université Laval)

Un aspect important des luttes māori à partir de la fin des années 1960 fut la campagne pour faire reconnaître le Traité de Waitangi de 1840 – le seul traité signé par des chefs māori et des représentants de la Couronne britannique – comme voie principale en vue de la décolonisation et d’une réparation des torts relié au passé colonial. Le Traité de Waitangi fut finalement officiellement reconnu à nouveau en 1975, ce qui mena à la création du Tribunal de Waitangi et à la mise en place d’une politique officielle promouvant le biculturalisme. Le Traité, qui reconnaît deux peuples et établit leur partenariat, est maintenant largement interprété comme étant au fondement de l’État néo-zélandais. Les Māori sont devenus depuis des partenaires compétents et couronnés de succès dans plusieurs domaines. Ceci se constate notamment sur la scène politique : la participation et la représentation politique des Māori sont devenues le point central des revendications et des manifestations māori, y compris au niveau municipal. Cette intervention sera l’occasion de se pencher spécifiquement sur la situation à ce niveau et les nouvelles dynamiques urbaines ainsi engendrées. Il sera plus particulièrement question de la représentation des Māori au nouveau Super Conseil municipal de la ville d’Auckland, métropole multiculturelle néo-zélandaise où réside près du quart de toute la population māori du pays. De façon à mettre en perspective les particularités du cas néo-zélandais, quelques comparaisons avec la participation et la représentation politique des peuples autochtones au Canada, État multiculturel, seront établies.

“Indigenous friendly education in Sápmi – Sámi knowledge as a starting point”
Professor Vuokko Hirvonen (Sámi allaskuvla/Sámi University College)

Over many generations the goal of education was to eliminate Sámi learners’ mother tongue and culture. The school programs in Nordic countries, for Sámi and non-Sámi alike, have been based on a systematization of knowledge of national cultures, knowledge of Sámi culture apparently being largely neglected. However, the Sámi people in the Nordic countries have worked intensively since the 1960’s to make their mother tongue (Sámi) the medium of education for their children throughout the compulsory education system. Gradually the Sámi people have succeeded in guaranteeing the linguistic rights of Sámi children.

Today, developing Sámi education from the policy of neglect to more positive educational legislation concerning the Sámi language has improved the position of the Sámi languages and culture and the Sámi school system. This work has been fruitful and in the Nordic countries Sámi children do nowadays have the right to receive instruction in the Sámi language, although the praxis depends on each school. For the Sámi as a minority and as an indigenous people the use of Sámi pedagogy in modern life can encourage and strengthen their identity and cultural values, and our model of learning can be recognized as part of our own epistemology and cosmology for life.

« Règlement des différends dans les hautes terres du Chiapas : Du pluralisme à la porosité juridique »
Akuavi Adonon Viveros (Professeur chercheur à l’Université Autonome Métropolitaine, campus Cuajimalpa)

Cette présentation porte sur une étude du pluralisme juridique dans une société « multiculturelle » telle que le Mexique, le terrain des hauts plateaux du Chiapas, et une ethnie, les Tzotzil. Elle mettra en avant des éléments d’analyse des processus, de la rencontre d’éléments a priori hétéroclites et des pratiques des acteurs. L’attention se centre plutôt sur les règlements des différents familiaux dans les villages de San Juan Chamula et de Zinacantán.

Le contexte général étant la création par l’état fédéré du Chiapas, en 1998, de Tribunaux de Paix et de Conciliation autochtone, suite à la mobilisation zapatiste, cette présentation cherchera à mettre en évidence le fait que le phénomène juridique chez les indiens des hautes terres du Chiapas évolue dans une complexité qui se nourrit des différentes visions sur la justice, tout en évoluant dans un contexte de subordination face à une vision hégémonique du droit et de la justice, vision qu’il faut parfois contourner, parfois combattre ou parfois encore s’approprier…

Pour plus d’informations, voir :http://www.sogip.ehess.fr/spip.php?article583

déc 3, 2014

Offre d’mploi : « Cadre scientifique pour l’évaluation de l’impact de la recherche agronomique pour le développement « 

Le Cirad, Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, recrute un jeune chercheur pour 18 mois.

Il contribuera à une évaluation de l’impact de la recherche agronomique pour le développement. Ce recrutement s’inscrit dans un chantier d’établissement qui vise à documenter les chemins d’impact des actions du Cirad et conduire une analyse approfondie d’une douzaine d’études de cas, très diversifiées.

Descriptif du poste

Chaque étude de cas sera analysée selon une méthodologie commune qui permettra in fine de conduire une analyse transversale. Pour assister l’équipe de coordination de ce chantier dans le suivi et l’analyse des cas le Cirad requiert le recrutement d’un jeune chercheur. Le poste comprendra les tâches suivantes :

Assurer le suivi rapproché des études de cas en relation avec les porteurs de cas et l’équipe de coordination ;
Aider à concevoir puis alimenter une base de données commune aux différentes études de cas ;
Contribuer à la rédaction des rapports de chaque étude de cas en relation avec le porteur de cas pour s’assurer de la cohérence des données et des analyses ;
Accompagner l’organisation et la finalisation des analyses transversales en interaction avec les porteurs de cas et l’équipe de coordination ;
Organiser la rédaction du rapport final et contribuer à la valorisation des travaux par des publications ;
Appuyer le Cirad dans ses efforts de partage des résultats au sein du Cirad et de communication en dehors du Cirad.

Profil souhaité

Thèse de doctorat dans les domaines de l’agronomie, de la forêt, des sciences vétérinaires, des sciences humaines et sociales ou des sciences de gestion
Expérience de recherche dans les pays du sud appréciée
Connaissance en matière d’évaluation (notamment évaluation de l’impact) appréciée
Connaissances en matière de dispositifs d’enquêtes et de gestion de base de données
Contributions à des publications académiques
Expériences d’animation de projets
Expériences de travail en équipe, d’animation de collectif de recherche, de tutorat de chercheurs (présentation de méthodes)
Très bonne maîtrise de l’anglais oral et écrit (en vue de publications, de participations à des séminaires en anglais).

Contraintes du poste

Déplacements dans les pays du Sud (Afrique, notamment)
Travail sur écran
Travail en équipe.

Pour plus d’informations, voir :

En français :
http://www.cirad.fr/emplois-stages/postes-a-pourvoir/chercheurs/cadre-scientifique-pour-l-evaluation-de-l-impact-de-la-recherche-agronomique-pour-le-developpement

– En anglais :
http://www.cirad.fr/en/jobs/vacancies/researchers/researcher-for-impact-assessment-of-agricultural-research-for-development

déc 1, 2014

Appel à candidatures : L’UMR PRODIG recrute un post-doctorant

Dans le cadre du programme financé par l’ANR, Périmarge «Périphéries, marges : interpréter les relations au centre dans la mondialisation », l’UMR Prodig recrute un Post Doctorant sur une période de 12 mois, à partir de janvier 2015.

Les candidatures sont attendues pour le 15 décembre au plus tard (à envoyer à : evelyne.mesclier@gmail.com )

Pour plus d’informations, voir ce PDF : Profil de poste-Postdoctorant_ANRPérimarge

déc 1, 2014

Appel : Aide à l’organisation de manifestations scientifiques 2015

Dans le cadre de sa politique d’encouragement à la recherche sur les Amériques, l’Institut des Amériques lance ses appels à projets pour des événements qui auront lieu au cours de l’année civile 2015.

Le deuxième et dernier appel A.M.S. est lancé pour l’ensemble du réseau IdA pour des journées d’étude ou séminaires qui auront lieu entre le 1er septembre et le 31 décembre 2015.

La date limite de réception des candidatures est fixée au 27 mars 2015.

Veuillez trouver la procédure et l’appel A.M.S ici : appel_2_ams_ida_2015_0

Contact : gt-recherche@institutdesameriques.fr

déc 1, 2014

IDA : Appel à prix de thèse 2015

Le Prix de thèse de l’Institut des Amériques, qui consiste en une aide à la publication, sera décerné à une thèse en langue française en lettres ou en sciences humaines et sociales, soutenue dans un établissement membre de l’IdA durant l’année civile 2014 et portant sur les Amériques. Les thèses abordant conjointement l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud seront privilégiées.

Les dossiers, composés d’une version Word et complète de la thèse, d’un résumé de celle-ci, du rapport de soutenance établi par le jury, d’un C.V et de la fiche de renseignements (ci-dessous) devront être adressés avant le 31 janvier 2015.

Pour plus d’informations, voir ce PDF : appel_prix_de_these_2015 ou http://www.institutdesameriques.fr/content/aide-a-la-publication-prix-de-theses

déc 1, 2014

Vient de paraître : « La Guerre d’Espagne. Révolution et contre-révolution (1934-1939) »

Auteur : Burnett Bolloten
Traduit de l’anglais par : Étienne Dobenesque
Éditeur : Agone
Année : 2014
Nombre de pages : 1280

L’une des premières initiatives des comités locaux consista à interdire le commerce privé, à mettre entre les mains de la collectivité les terres des riches, et parfois celles des pauvres, ainsi que les bâtiments agricoles, l’outillage, le bétail et les moyens de transport. À quelques rares exceptions près, les coiffeurs, les boulangers, les charpentiers, les médecins, les dentistes, les enseignants et les tailleurs durent eux aussi s’intégrer au système collectif. Au sein de certaines communautés, l’utilisation de l’argent fut supprimée pour les échanges internes. « Ici, s’il prend à quelqu’un la fantaisie de jeter des billets de 1 000 pesetas dans la rue, personne n’y prêtera attention. Rockefeller, si vous veniez à Fraga avec tout votre compte en banque, vous ne pourriez même pas vous payer une tasse de café. L’argent, votre serviteur et votre Dieu, a été chassé de notre ville et le peuple est heureux ! »

La révolution espagnole fut la plus singulière des révolutions collectivistes du XXe siècle. C’est la seule révolution radicale, défaite militairement, qui se soit produite dans un pays d’Europe de l’Ouest et la seule qui ait été véritablement pluraliste, animée par une multitude de forces, souvent concurrentes et hostiles.
Maîtrisant une immense bibliographie, ce classique hors-norme offre non seulement une synthèse magistrale de l’histoire de la guerre d’Espagne mais aussi la possibilité de comprendre comment naissent, se brisent ou se perpétuent les rêves d’une société de justice et de bonheur.

Originaire du pays de Galles, correspondant du bureau londonien de l’agence United Press en Espagne en 1936, Burnett Bolloten (1909-1987) rassemble des documents dès les premiers jours du conflit. En 1938, il part pour le Mexique, où s’installeront des milliers de réfugiés espagnols ; puis aux États-Unis en 1949, où il devient agent immobilier, travaillant à un seul et même livre, dont il établira trois versions, complétées et corrigées en fonction des sources disponibles et de l’état des débats sur la guerre d’Espagne.

Pour plus d’informations : http://agone.org/memoiressociales/laguerredespagne/

déc 1, 2014

Rencontre-débat : « Changements métropolitains en Amérique Latine (1990-2010) : nouvelles géographies, nouveaux paradigmes »

Vous êtes invités au prochain séminaire GADDAL vendredi 5 décembre de 14h à 16h à l’IDA (60 boulevard du Lycée, Vanves), où nous aurons le plaisir d’accueillir :

Marie-France Prévot-Schapira sur les : « Changements métropolitains en Amérique Latine (1990-2010) : nouvelles géographies, nouveaux paradigmes »

Cette séance sera suivie du séminaire de l’Axe Grands Espaces de 16h à 18h.

Pour plus d’informations, voir : http://www.iheal.univ-paris3.fr/fr/recherche/gaddal-g%C3%A9ographie-am%C3%A9nagement-et-d%C3%A9veloppement-durable-en-am%C3%A9rique-latine-2014-2015

déc 1, 2014

Journée d’études : « La ville au prisme de la culture: Débats à partir de nouvelles hypothèses »

L’Axe’ Villes et métropoles': organise une journée d’études autour du thème : « La ville au prisme de la culture: Débats à partir de nouvelles hypothèses »

Date : vendredi 9 Janvier
Heures : de 13h45 à 18H

Elle co-organise avec l’axe les ‘grands espaces’, le séminaire du vendredi 23 Janvier autour du thème : « Mondialisation et aires culturelles »

Pour plus d’informations : http://www.iheal.univ-paris3.fr/recherche/la-recherche

déc 1, 2014

Vient de paraître : « La diplomatie française: où est la boussole ?

[REVUE RI] Recherches internationales a le plaisir de vous annoncer la parution de son dernier numéro.

Il est principalement consacré à « La diplomatie française: où est la boussole ? ». Il accompagne la tenue d’un important colloque qui se tient à Paris les vendredi et samedi 28-29 novembre sur le même thème.

Voir les détails sur le colloque ici : Invitation colloque

déc 1, 2014

Appel à candidatures aux chaires de professeurs invités 2015-2016

L’IHEAL lance un appel à candidatures aux chaires de professeurs invités 2015-2016.

Vous trouverez ci-joint l’appel à candidatures aux Chaires de Professeurs invités à l’IHEAL (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) pour l’année universitaire 2015-2016.

Attention, la date limite pour l’envoi des candidatures est fixée au : 5 décembre 2014.

Pour en savoir plus sur les Chaires de professeurs invités, nous vous invitions à consulter le site web de l’IHEAL (rubrique International / Appel à candidatures) : http://www.iheal.univ-paris3.fr/fr/enseignements/appel-%C3%A0-candidatures-pour-les-chaires-de-professeurs-invit%C3%A9s

Contact : iheal-chaires@univ-paris3.fr

Pages :«1...44454647484950...351»

Newsletter