ūüáļūüáł Les nouveaux habits de l‚Äôempereur

Dialogue global

                                                  pour une alternative

                                                  systémique

Les nouveaux habits de l’empereur

Les √Čtats-Unis apr√®s Trump
Serie de webinaire Р2,9 et 16 septembre 2021

Lorsque Donald Trump a √©t√© battu lors de la derni√®re √©lection pr√©sidentielle, le monde entier, y compris la plupart des personnes aux √Čtats-Unis, a ressenti un sentiment de soulagement. La pr√©sidence de Trump repr√©sentait un fort virage vers des politiques autoritaires et racistes. Le Trumpisme √©tait plus qu’une personne erratique, c’√©tait l’expression d’un camp de droite rassemblant une large alliance de classes et de secteurs. Sous Trump, les tentatives de changer certaines r√®gles de base du syst√®me judiciaire, de la fiscalit√© et du maintien de l’ordre refl√©taient un mouvement r√©el et imminent vers une r√©organisation fasciste.

Cela n’a finalement pas fonctionn√©, du moins pour l’instant.

La mauvaise gestion de la pand√©mie par Trump (plus de six cent mille morts) a horrifi√© de nombreux Am√©ricains. Le pire a √©t√© l’impunit√© de la police, dont les politiques ouvertement racistes ont √©t√© mises en √©vidence par le meurtre de George Floyd, √©lectrisant le mouvement Black Lives Matter (BLM) d√©j√† tr√®s dynamique. L’aile gauche du parti d√©mocrate, sous l’influence de Bernie Sanders et du ¬ę¬†Squad¬†¬Ľ, a exerc√© une forte pression pour encourager les gens √† voter, en particulier parmi les minorit√©s.

O√Ļ en sommes-nous aujourd’hui ?

Biden a fait beaucoup de promesses pendant sa campagne inspir√©es du ¬ę¬†Green New Deal¬†¬Ľ. Depuis son √©lection, des investissements publics √† grande √©chelle ont √©t√© annonc√©s, pour am√©liorer les infrastructures et investir dans certains projets environnementaux. Des changements modestes dans les politiques fiscales et dans la s√©curit√© sociale devraient contribuer √† une reprise. Les principaux programmes sont le plan de sauvetage am√©ricain de 1 900 milliards de dollars et le programme d’emploi am√©ricain de 2 700 milliards de dollars. En revanche, certains des principaux acteurs √©conomiques (Silicon Valley, Wall Street, grands industriels) restent hostiles √† toute rupture radicale avec les principes de base du paradigme n√©olib√©ral, notamment la privatisation, la lib√©ralisation financi√®re et la d√©r√©glementation.

√Ä ce stade, il n’est pas √©vident de savoir quelle direction l’√©lite va prendre. Il y a une certaine h√©sitation au sein de l’administration Biden sous l’influence de l’aile conservatrice des d√©mocrates, ainsi qu’une bataille f√©roce au Congr√®s et dans les assembl√©es des √Čtats, o√Ļ les r√©publicains restent tr√®s puissants. Dans deux ans, la bataille se d√©placera vers les √©lections au Congr√®s. D√©mocrates et r√©publicains se livrent d√©j√† une guerre prolong√©e qui exclut toute forme de compromis qui permettrait √† l’administration Biden de gouverner et de r√©former sur la base d’un consensus plus large des √©lites.

Pendant ce temps, les √Čtats-Unis post-Trump vacillent √©galement dans leur strat√©gie mondiale. L’annonce par Biden d’un retour au multilat√©ralisme et au processus d’att√©nuation du changement climatique men√© par l’ONU, ainsi que ses autres promesses rh√©toriques ont √©t√© annonc√©es comme les signes d’un grand changement. En r√©alit√©, la politique √©trang√®re sous Biden semble plut√īt s’inscrire dans une continuit√©. La ¬ę¬†nouvelle¬†¬Ľ guerre froide contre la Chine (et la Russie) semble √™tre la priorit√©, comme elle l’a √©t√© au cours de la derni√®re d√©cennie. L’administration Biden reste strictement ax√©e sur la n√©cessit√© de ¬ę¬†dompter¬†¬Ľ ou de ¬ę¬†r√©duire¬†¬Ľ la Chine, qui est de plus en plus explicitement identifi√©e comme l'¬†¬Ľennemi¬†¬Ľ le plus dangereux des √Čtats-Unis.

Dans les zones contest√©es, notamment en Iran et en Palestine, peu de choses ont chang√©. Le retrait des troupes d’Afghanistan refl√®te un changement de tactique militaire (r√īle croissant des drones et des missiles plut√īt que des ¬ę¬†bottes sur le terrain¬†¬Ľ), et non le d√©but de nouvelles politiques envers la r√©gion. En Am√©rique du Sud, la posture agressive de Washington contre les √Čtats dissidents et les partis progressistes est plus discr√®te que ces derni√®res ann√©es, mais peu d’autres choses ont chang√©. Les √Čtats-Unis condamnent la ¬ę¬†violence excessive¬†¬Ľ chez leurs alli√©s ch√©ris comme la Colombie et le Br√©sil, mais pas beaucoup plus et aucune lev√© de blocus √©conomique n‚Äôest pr√©vue, ni sur le Venezuela, ni sur Cuba.

Menaces et opportunités

Sur toutes ces questions, la situation reste donc assez floue. A bien des √©gards, le rejet du Trumpisme r√©v√®le une soci√©t√© saine avec de fortes composantes de r√©sistance et de reconstruction des mouvements sociaux et des politiques progressistes. Mais, les forces progressistes aux √Čtats-Unis pourront-elles poursuivre le combat et imposer des changements r√©els, structurels √† long terme ? Ses diff√©rentes composantes qui se rallient √† Biden peuvent-elles se rassembler de mani√®re transformatrice ? Comment faire face au crash environnemental et restructurer fondamentale la soci√©t√© et l‚Äô√©conomie am√©ricaines ?

Comment les politiques √©trang√®res peuvent-elles se tourner vers la paix, la d√©militarisation et la lutte contre la pauvret√© et l’injustice dans le monde ? Pour y r√©pondre, nous proposons une discussion approfondie, structur√©e autour de trois webinaires, chacun abordant une dimension diff√©rente de la situation actuelle.

Les webinaires b√©n√©ficieront d’une interpr√©tation simultan√©e en anglais, fran√ßais, espagnol et portugais. Ils seront diffus√©s sur Facebook Live, et disponibles ensuite sous forme de vid√©os sur YouTube et sur le site web de Global Dialogue.
 

 Les défis de Biden 
jeudi 2 septembre 2021
12 h (Québec), 16 h (Afrique de l’Ouest), 17 h (Maroc), 18 h (Paris)

https://us02web.zoom.us/j/82967263623?pwd=NDdSbDJXYzZyNHVzNkE2ZHNERjF0QT09

¬†Les promesses de r√©forme de Biden sont vacillantes, et refl√®tent l’√©quilibre instable des forces au sein des √©lites politiques et √©conomiques, et la force du camp populiste de droite.
Quelles sont les priorit√©s du gouvernement am√©ricain et de la classe dirigeante am√©ricaine, pour s’assurer que le ¬ę¬†retour √† la normale¬†¬Ľ ne tourne pas le dos aux piliers fondamentaux des politiques n√©olib√©rales et imp√©riales ?
Quels sont les points forts et les points faibles de l’administration Biden ?
Comment les forces r√©actionnaires se regroupent-elles, sous l’√©gide du parti r√©publicain et avec les divers groupements civils militants qui encouragent la guerre raciale ?
Quelles sont les intentions et les ambitions de l’administration Biden pour se r√©tablir en tant qu’h√©g√©monique ?
Ou en sont le secteur progressiste, y compris l’aile gauche du parti d√©mocrate, et les mouvements sociaux comme BLM ?¬†Intervenant.e.s :
Phyllis Bennis (Institute for Policy Studies)
Ashley Smith (Spectre) 


Les √Čtats-Unis, la Chine et la nouvelle guerre froide
jeudi 9 septembre 2021 

12 h (Québec), 16 h (Afrique de l’Ouest), 17 h (Maroc), 18 h (Paris)
https://us02web.zoom.us/j/81328546053?pwd=ejNjVWRhVEU1Wmhtb3BHZUlFeEg3dz09

¬†Affronter la Chine est le principal objectif politique des √Čtats-Unis, impliquant des dimensions √©conomiques, commerciales et technologiques de la lutte. Les implications militaires sont √©normes, avec la possibilit√© de transformer la¬†merde Chine m√©ridionale en un site majeur de confrontation.
Quelle est la stratégie des Etats-Unis dans cette escalade ? La classe dirigeante américaine est-elle cohérente et unie dans son opposition à la Chine ?
Cette strat√©gie refl√®te-t-elle le d√©clin in√©vitable des √Čtats-Unis ? Ou l’Empire est-il encore pr√™t √† se battre ?
La Chine peut-elle continuer √† s’√©lever au rang de deuxi√®me superpuissance, en particulier dans le Sud du monde ?
L’√©lite chinoise peut-elle g√©rer ses propres points de discorde internes (Taiwan, Hong Kong, l’environnement) ?
Comment les secteurs progressistes peuvent-ils √©viter d’√™tre instrumentalis√©s dans cette comp√©tition inter-imp√©rialiste ?
Personnes ressources Intervenant.e.s :
Walden Bello (Focus on the Global South)
Martine Bullard (Le Monde diplomatique) 

Les Etats-Unis et l’Am√©rique latine : Apprivoiser la r√©bellion
jeudi 16 septembre 2021

12 h (Québec), 16 h (Afrique de l’Ouest), 17 h (Maroc), 18 h (Paris)
https://us02web.zoom.us/j/89538753415?pwd=eTA3czVkaktUV1dERms3SVVCTENjUT09

¬†Depuis la doctrine Monroe, les √Čtats-Unis ont essay√© de garder l’Am√©rique du Sud comme leur propre ¬ę¬†arri√®re-cour¬†¬Ľ, ce qui a n√©cessit√© une politique ininterrompue d’interventions militaires et √©conomiques. Cependant, la r√©sistance s’est d√©velopp√©e √† partir des ann√©es 1990 tout au long de la derni√®re d√©cennie au Br√©sil, en Bolivie, au Venezuela et ailleurs. Apr√®s de nombreuses ann√©es d’avanc√©es de la gauche, on assiste actuellement √† une contre-offensive de la droite latino-am√©ricaine, avec le soutien de Washington.
Les √Čtats-Unis peuvent-ils regagner leur influence dans l’h√©misph√®re ?
Le changement de régime est-il encore une option viable pour la politique américaine dans des pays comme le Venezuela ?
O√Ļ se d√©veloppe la r√©sistance des peuples – les populations indig√®nes de l’Amazonie, et les mouvements sociaux qui s’attaquent aux droits de l’homme, notamment en mati√®re de genre et de race.
Comment le secteur progressiste peut-il se réunifier sur la scène politique ?
 Intervenant.e.s :
Paolo Stefanoni (Nueva Sociedad)
Maristella Svampa (chercheuse et activiste sociale argentine)