Ouvrage : Nouveauté : Le grand krach de l’attention – Tim Hwang

Couverture du livre
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anne Lemoine
Nouveauté : Le grand krach de l’attention – Tim Hwang

Bonjour, J’ai le plaisir de vous présenter la première publication 2022 de C&F éditions. Une traduction d’un petit ouvrage qui a connu un véritable succès aux États-Unis, et qui vient bousculer de nombreux mythes concernant la publicité sur Internet. Le grand krach de l’attention. La publicité, une bombe au cœur de l’internet
Tim Hwang
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anne Lemoine
Et si la publicité personnalisée promue par les géants du web n’était qu’un mirage ? Tim Hwang déconstruit le mythe promis aux annonceurs d’un accès sur mesure à chaque utilisateur ou utilisatrice de l’internet. Il dévoile, ce faisant, les pratiques spéculatives et les manipulations des grandes places de marché publicitaires, intimement liées aux monopoles du web. Que se passera-t-il quand ce mythe s’écroulera ? Quelles seront les conséquences de cet effondrement sur l’ensemble de l’économie de l’internet ? Et au-delà ? Tim Hwang s’attache à montrer les similitudes entre le risque induit par la spéculation publicitaire sur internet et ce qui s’est passé dans le secteur de la finance en 2008. Un ouvrage éclairant et pédagogique sur les mécanismes de la spéculation dans la finance comme sur l’internet. « Espérons que le livre de Tim Hwang parviendra à faire éclater la bulle spéculative du système publicitaire de l’internet qui profite à si peu. »

Tim Hwang est écrivain, avocat et chercheur sur l’impact politique des technologies. Il a été responsable des politiques publiques de l’intelligence artificielles chez Google. Surnommé « l’homme le plus occupé d’internet » par la revue Forbes, Tim Hwang s’intéresse à l’avenir de l’économie de l’attention et à la géopolitique du numérique. Il est chercheur associé au Center for Security and Emerging Technology de l’université de Georgetown qui produit des rapports sur l’impact mondial de l’intelligence artificielle. Il était auparavant directeur du think-tank philanthropique Harvard-MIT Ethics and Governance of AI initiative qui émet des propositions afin que les projets d’intelligence artificielle soient bien orientés dans l’intérêt public.